/news/politics

ALENA

Le chef conservateur ira promouvoir le libre-échange à Washington

Agence QMI

Alors qu’approche la sixième ronde de renégociation de l’ALENA, le chef de l’opposition officielle se rendra aux États-Unis la semaine prochaine afin de promouvoir le libre-échange avec le Canada.

Le chef conservateur Andrew Scheer sera de passage à Washington pour quelques jours, en compagnie de sa chef adjointe, Lisa Raitt, de son porte-parole en matière d’agriculture, Luc Berthold, et de son porte-parole en matière de commerce international, Dean Allison.

Les dates exactes du déplacement n’ont pas encore été confirmées.

Le voyage vise à défendre les emplois liés à l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA). Il a été organisé de concert avec le ministère des Affaires étrangères, qui a identifié plusieurs intervenants que les délégués conservateurs pouvaient rencontrer.

«Nous voulons travailler dans le même sens que le gouvernement dans ce dossier, porter un seul message», a affirmé la porte-parole du chef conservateur, Virginie Bonneau.

Le gouvernement canadien mène depuis le début de l’année une opération de charme auprès des Américains.

La ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, a rencontré mardi le secrétaire au Commerce, Wilbur Ross, à Washington. Cette rencontre survient quelques jours après des voyages du ministre de l’Agriculture, Lawrence MacCaulay, au Tennessee, et du ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, au Kentucky.

La sixième ronde de renégociation de l’ALENA se tiendra à Montréal du 23 au 28 janvier. Des différends majeurs subsistent toujours entre les parties à la table, le Canada et le Mexique accusant tous deux les États-Unis d’être trop exigeant dans ses demandes.

Washington a entre autres demandé l’abolition du système de gestion de l’offre au Canada et une augmentation drastique du contenu américain dans le secteur automobile.

Dans la même catégorie