/regional/troisrivieres/mauricie

Cap-de-la-Madeleine

Une communauté unie pour les funérailles du petit Thomas

Jonathan Roberge | TVA Nouvelles

Des commerçants du secteur Cap-de-la-Madeleine, à Trois-Rivières, ont décidé de s'unir pour venir en aide à la famille Livernoche, secouée par la mort tragique du petit Thomas dans un incendie survenu au cours de la nuit du 1er au 2 janvier.

Notamment, le complexe funéraire J. D. Garneau offrira gratuitement les arrangements funéraires et tous ses services, incluant le cercueil.

La paroisse exemptera la famille des frais de location de l'église. Une chorale et des musiciens professionnels chanteront pour le garçon de 3 ans. Le buffet et les fleurs ont aussi été offerts généreusement par des commerçants.

«Ça s'est passé à deux rues d'ici, alors forcément, oui, les gens sont très touchés par ce qui se passe. C'est une jeune famille. Ma sœur a de jeunes enfants et je comprends que c’est une situation des plus difficiles. On tente de faire notre part», a résumé Isabelle Côté, copropriétaire de l'entreprise Il était une fleur, qui a été l’une des premières à accepter l’invitation lancée par le complexe funéraire.

C'est l’abbé Claude Lapointe qui a obtenu le difficile mandat de présider les funérailles du petit Thomas, qu'il a lui-même baptisé. Ses premières pensées et une partie de son discours seront destinées aux parents et aux voisins qui ont tout fait pour le sortir des flammes.

«C'est un accident. Il ne faut pas chercher un coupable, il faut chercher comment on peut se remettre debout après un évènement comme ça. Je vais parler à la famille et c’est probablement eux qui, sans le savoir, m’aideront à trouver les mots justes. Je tenterai d’apporter du soutien et du réconfort», a-t-il confié.

Devant la résidence familiale, des peluches ont été déposées tout au long de la semaine.

Plusieurs personnes ont tenté d'entrer en contact avec les parents pour offrir de l'argent, des meubles et des vêtements.

Dans la même catégorie