/regional/estduquebec/gaspesie

Salle Jean-Cossette

Fermeture d'une salle de spectacle en raison de la présence d'amiante

Laurie Dufresne

 - Agence QMI

La découverte d'amiante dans les conduites de la polyvalente Armand-Saint-Onge, à Amqui, a entraîné la fermeture de la salle de spectacle Jean-Cossette, qui se trouve dans l'école.

L'organisme Diffusion Mordicus, qui se voit ainsi priver de ses locaux, fait des pieds et des mains pour éviter toute annulation de spectacles. La période des Fêtes a été particulièrement difficile.

«On s'est revirés sur un dix cennes très petit. En dedans d'une heure, on devait sortir de nos bureaux. Toutes les lignes téléphoniques ont été transférées sur mon cellulaire personnel, donc je deviens un bureau ambulant. Nos serveurs d'ordinateurs ont dû être relocalisés [...]. On travaille directement dans mon auto. La logistique, c'est d'appeler les 350-400 personnes pour leur dire qu'on change de salle. Les gens ne savaient pas où ils devaient aller pour voir le spectacle, et on ne le sait pas encore», a expliqué le directeur général et directeur artistique de Diffusion Mordicus, Michel Coutu.

M. Coutu déplore avoir obtenu peu d'informations sur l'avancée des travaux. «Le dernier communiqué qui a été diffusé sur le site de la Commission scolaire [des Monts-et-Marées] avant Noël disait que les élèves allaient être relocalisés après la semaine de relâche. Là, on entend dire cette semaine qu'ils allaient terminer l'année [à l'extérieur de l'école]. Donc, je n'en ai aucune espèce d'idée! On ne réussit pas à rencontrer la Commission scolaire», a-t-il dénoncé.

L'homme, qui cumule 30 ans d'expérience dans le milieu artistique, prévoit déjà des alternatives si la salle demeure inaccessible plus longtemps que prévu. «Notre rôle, ce n'est pas d'annuler des spectacles. S'il y a des spectacles annulés, c'est parce que les décors n'entreront pas ou qu'il y a une contrainte d'éclairage. Ma programmation automne 2018 est déjà complétée. Les contrats ne sont pas encore signés, mais ce n'est pas trop inquiétant compte tenu de l'expérience qu'on a maintenant. Ce sont les coûts rattachés à tous ces travaux-là qui sont inquiétants», a-t-il affirmé.

Selon les informations obtenues par TVA Nouvelles, il faudra plusieurs mois pour exécuter les travaux de décontamination à la polyvalente Armand-Saint-Onge.