/regional/estduquebec/cotenord

Sept-Îles

La Ville achète deux terrains appartenant à des victimes de l'érosion côtière

Alexandre Cantin | TVA Nouvelles

La Ville de Sept-Îles a récemment fait l’acquisition de deux terrains qui appartiennent à des victimes de l’érosion côtière. Cela porte à 13 le nombre de terrains acquis par la Ville à la suite d’une violente tempête survenue en décembre 2016.

Les autorités municipales restent aux aguets devant la menace que représente l’érosion.

«Il y a déjà eu un événement en 2010 où on avait fait l'acquisition de neuf terrains» indique le directeur général de la Ville de Sept-Îles, Patrick Gwilliam. «Le 30 décembre 2016, c’est l’épisode le plus important à la ville de Sept-Îles. Est-ce que c’est la dernière? On espère que oui mais on pense que non.»

La Ville de Sept-Îles achète pour 1 $ les terrains laissés vacants par leur propriétaire à la suite des grandes tempêtes. Aucune construction n’y sera dorénavant permise. Les autorités municipales restent attentives aux tempêtes qui risquent d’affecter le littoral et de menacer les résidences.

«Cette année, cela fait deux fois que la Ville se met en mode pré-alerte. Les conditions météorologiques et la hauteur des marées sont préoccupantes au point où on envoie des gens sur le terrain faire de l’observation. On est plus à l’affût. Ce n’est pas probablement pas la dernière fois qu’un épisode comme ça se produit.»

Heureusement, cette année, aucune tempête n’a provoqué d’érosion massive ou de submersion. Et la protection naturelle qu’offre maintenant la glace devrait laisser la côte intacte cet hiver.

Les autorités et les résidents demeurent toutefois vigilants devant une menace qui existera toujours.