/finance/homepage

Projet d'Hydro-Québec

Les maisons intelligentes testées à Shawinigan

Louis Cloutier | TVA Nouvelles

C'est à Shawinigan qu'Hydro-Québec est en train d'expérimenter ses maisons intelligentes, partiellement autoproductives en énergie.

Le président de la société d'État, Éric Martel, évoquait plus tôt cette semaine la nécessité de se prémunir contre la désaffection de la consommation résidentielle d'hydroélectricité.

 

Les deux maisons expérimentales sur le site du Laboratoire des technologies de l'énergie sont alimentées par le réseau électrique, mais aussi par des panneaux solaires.

On les a truffées de capteurs électroniques, d'équipements de contrôle, d'appareils domestiques programmables à distance et d'accumulateurs d'énergie au sous-sol. L'objectif est de moduler la consommation d'énergie strictement en fonction de ses besoins du moment à la maison et de l'intensité de la demande sur le réseau d'Hydro-Québec. Les maisons laboratoires sont conçues pour faire face à la réalité climatique du Québec.

 

«Notre défi ici c'est que tous ces équipements soient en harmonie avec notre contexte au Québec autant que pour la maison avec sa particularité de chauffage électrique que pour notre réseau à Hydro-Québec qui est la propriété de tous les Québécois» explique Ahmed Daoud, responsable scientifique du projet des maisons intelligentes.

Une étude qu'a en main Hydro-Québec révèle que ce type d'habitation sera rentable dès 2025 et que les propriétaires pourraient produire jusqu'à 15 % de leur consommation énergétique.