/news/currentevents

Règlement de compte à Beauport

Un homme arrêté sept mois après les événements

Kathleen Frenette | Agence QMI

FD-AGRESSION-ARMEE

GUY MARTEL/AGENCE QMI

L’un des deux individus soupçonnés d’avoir commis un règlement de compte à l’égard d’un homme au lourd passé criminel en juin dernier sur la rue Renouard, dans l'arrondissement de Beauport, à Québec, a finalement été arrêté par le Service de police de la Ville de Québec.

Mario Lamonde, 36 ans, de Québec, a officiellement comparu, jeudi, pour y être accusé d’introduction par effraction et de vol qualifié à l’aide d’une arme à feu.

Le procureur de la Couronne, Me Mathieu Rochette, s’est opposé à la remise en liberté de Lamonde et son avocat, Me François Cauchon, a demandé à ce que le dossier de son client soit reporté au 15 janvier, date à laquelle il reviendra «pour la forme» puisque l’avocat se doit d’étudier la preuve qualifiée de «volumineuse».

D’ici là, il a été interdit à Lamonde de communiquer avec huit personnes potentiellement impliquées de près ou de loin avec la commission de ces gestes qui se sont produits à Beauport au début de l’été.

Rappelons que le 4 juin dernier, vers 23 h 55, la victime, un homme de 33 ans, avait été atteinte par balle, après que deux individus se furent introduits dans son logement situé sur l’avenue Renouard, dans l’arrondissement de Beauport.

Un autre homme de 43 ans avait également été blessé, lors de cet événement, à l‘aide d’un objet contondant.

Six personnes se trouvaient dans le duplex lorsque les deux suspects se sont introduits.

Par le passé, la victime a déjà eu maille à partir avec la justice à une quinzaine de reprises, entre 2002 et 2015, pour diverses infractions, notamment possession de drogue, voies de fait, menace de mort, introduction par effraction dans un dessein criminel et non-respect de conditions.

Lamonde, quant à lui, a déjà fait face à la justice pour des accusations, entre autres, de possession de stupéfiants, introduction par effraction, entrave au travail des policiers, voies de fait et port d’arme dans un dessein dangereux.

Dans la même catégorie