/news/currentevents

Courbe dangereuse à La Tuque

«Combien de morts ça va prendre avant qu’on nous prenne au sérieux?»

TVA Nouvelles

Il y a un an, Stéphanie Deschamps et sa fille de 10 ans Lexann Montpetit perdaient la vie dans un tragique accident de voiture sur la route 155 près de La Tuque.

À lire également :

- Un coroner blâme «l’inertie» de Québec pour deux morts

Le 4 janvier 2017, le duo revenait d’un séjour dans la famille de la mère âgée de 38 ans lorsque leur véhicule est entré en collision avec une voiture qui circulait en sens inverse près du kilomètre 107.

L’autre automobiliste impliquée dans l’accident, Stéphanie Thibault, a, quant à elle, subi des blessures importantes et souffre toujours d’un choc post-traumatique.  .

Publié avant le temps des fêtes, le rapport du coroner blâme le ministère des Transports du Québec (MTQ) pour la configuration de la route et précise que la vitesse n’était pas en cause.

Depuis la tragédie, la famille de Stéphanie Deschamps somme le MTQ de modifier ce tronçon de la route 155 qui a été le lieu d’une vingtaine d’accidents depuis l’an 2000.

TVA NOUVELLES

«On a l’impression de se faire rire de nous. On a l’impression de nous faire dire n’importe quoi sauf la vérité», avoue la mère et la grand-mère des victimes, Claudette Royer.

Le père et le grand-père des victimes, Daniel Deschamps, souhaiterait que le ministre des Transports visite les lieux de l’accident pour qu’il constate la dangerosité de la courbe.

«On nous fait miroiter des choses, mais on n’y croit plus», affirme-t-il.

De son côté, l’autre automobiliste impliquée explique avoir dû déménager pour ne plus emprunter cette partie de la route 155.

«Je ne voulais pas revivre ça. Tous les jours, (...) ce sont des images que je vais me souvenir toute ma vie», confie-t-elle.   

Selon la famille, le MTQ prévoit faire des travaux pour sécuriser cette portion de route en 2019-2020.

*Voyez l'intégral de l'entrevue de la famille accordée à Jean-François Guérin ci-haut

 

 

 

Dans la même catégorie