/regional/estduquebec/basstlaurent

Bas-Saint-Laurent

De la neige, un redoux et une tempête!

Laurie Dufresne | TVA Nouvelles

Les équipes des Travaux publics de la ville de Rimouski ne manquent pas de travail ! Alors que le déneigement de la tempête du 5 janvier n'est pas encore complété, le redoux cause lui aussi bien des maux de tête.

Un peu partout en ville, les automobilistes croisent des trous d'eau et des nids-de-poule que les employés tâchent de réparer aujourd'hui avant la nouvelle tempête prévue samedi.

«Présentement, on a complété plus de 80% du ramassage de la neige. D'autant plus qu'on a fait un soufflage dans tous les quartiers: habituellement, on fait les 2 côtés, là, on a fait un côté pour se donner une marge de manœuvre pour l'accumulation de la neige.

Maintenant, on est en surveillance de nos captations. On sait que le doux temps sera de courte durée. Donc on va refaire le processus de mettre nos charrues à la rue dès ce midi» explique le coordonnateur aux opérations des Travaux publics, Éric Dionne.

Par ailleurs, les patinoires extérieures et allées glacées sont fermées depuis hier en raison du redoux, et ce, pour une durée indéterminée. La remontée mécanique du parc Beauséjour ne sera pas en activité cette fin de semaine également.

Activités annulées

Une station de ski sur deux a choisi de ne pas ouvrir aujourd'hui, afin de préserver leurs conditions de glisse pour le week-end. C'est le cas du Parc du Mont-Saint-Mathieu et le Mont-Castor à Matane.

Le versant nord et la pente-école sont fermés à la station de ski Val-d'Irène. Au Parc du Mont-Comi, 24 pistes sur 30 sont ouvertes aujourd'hui.

Par chance, les activités de l'Association des pêcheurs d'éperlans de la rivière Rimouski ne sont pas compromises.

Bien que l'on puisse apercevoir de l'eau sur la banquise, le couvert de glace a été préservé par les vents du sud qui ont soufflé.

Déneigement des toitures

La CNESST profite aussi de la météo en yo-yo pour faire des rappels en matière de sécurité pour le déneigement des toitures.

On conseille de s'abstenir autant que possible de monter sur la toiture.

Si on doit le faire, on doit s'assurer d'être attaché ou d'avoir des garde-corps pour éviter les chutes.

Si on est au sol, il est primordial de s'assurer d'avoir une zone protégée autour de notre résidence pour que la neige puisse tomber sans être enseveli soi-même.

«Y'a de nombreux dangers à monter sur un toit. Outre l'exposition à des chutes, y'a des engelures, de l'hypothermie, mais aussi on peut entrer en contact avec nos équipements qui sont souvent en aluminium ou métalliques, ou des fils électriques même s'ils sont de basse tension. Ça peut provoquer des risques d'électrocution. Il y a des dangers que l'on peut éviter en planifiant ses sorties», soutient le responsable des communications à la CNESST, Maxime Boucher.

Avertissement de tempête

La situation changera du tout au tout dans les prochaines heures, alors qu'Environnement Canada a émis un avertissement de tempête hivernale pour les secteurs de la réserve faunique de Rimouski, de Mont-Joli, du Bic, et de Rimouski. Les bas-laurentiens verront des changements extrêmes de température.

D'abord, ce soir, on verra de la pluie verglaçante et du grésil qui se transformeront en neige et en poudrerie au cours de la nuit et samedi. Entre 15 et 25 centimètres de neige sont attendues. Les accumulations les plus fortes se produiront sur le littoral nord de la Gaspésie, les Chic-Chocs et la vallée de la Matapédia.

Pour les Nord-Côtiers, l'avertissement touche les secteurs de Forestville et Les Escoumins.

D'ailleurs, la chaussée glacée force la fermeture de la route 389, entre la centrale Manic-5 et le Mont Wright, depuis 4h30 ce matin.