/regional/montreal/monteregie

Saint-Ignace-de-Loyola

Hommage au travailleur happé mortellement à la traverse Sorel-Tracy-Saint-Ignace-de-Loyola

Agence QMI

Des membres de la famille et des collègues du travailleur de la Société des traversiers qui a perdu la vie jeudi lui ont rendu hommage vendredi matin.

L’hommage s’est tenu peu avant 8 h sur le navire «Lucien-L» sur lequel travaillait la victime, Normand Gravel, 57 ans.

Vendredi matin, le hurlement de la sirène s'est fait entendre à quelques reprises sur le traversier en son honneur, a rapporté TVA Nouvelles. Ce dernier travaillait là depuis une dizaine d’années et habitait la région.

«La STQ est en deuil, a confié Anne-Marie Gagnon de la Société des traversiers. [...] Nos matelots et nos officiers sont très affligés par cette perte.»

Capture d'écran TVA Nouvelles

 

Mme Gagnon a ajouté que «la STQ s’occupe non seulement de ses employés, mais des membres de la famille de M. Gravel et des usagers».

Par ailleurs, le drapeau du Québec a été mis en berne vendredi après-midi au siège social de la Société des traversiers du Québec ainsi que sur les deux rives de la traverse Sorel-Tracy-Saint-Ignace-de-Loyola.

«Ce geste symbolique prend une signification toute particulière pour notre organisation, puisqu'un de nos employés est malheureusement décédé dans l'exercice de ses fonctions, a expliqué François Bertrand, président-directeur général par intérim de la STQ. M. Gravel était à l'emploi de la STQ depuis une dizaine d'années. C'était un homme dévoué, apprécié de ses coéquipiers et de la clientèle. Nos pensées sont avec sa famille, ses collègues et ses amis.»

Rappelons qu’un automobiliste a happé mortellement la victime après avoir défoncé une barrière en embarquant en sens inverse sur le traversier reliant Sorel-Tracy, en Montérégie, à Saint-Ignace-de-Loyola, dans Lanaudière, jeudi vers 15 h 30.

Le conducteur, âgé de 77 ans, devait comparaître vendredi au palais de justice de Joliette pour faire face à des accusations de conduite dangereuse ayant causé la mort et de conduite avec les facultés affaiblies ayant causé la mort.

Une témoin des événements a raconté au «Journal de Montréal» que l’automobiliste aurait franchi plusieurs obstacles à toute vitesse en zigzaguant avant de s’engouffrer sur le traversier en sens inverse. Les passagers en provenance de Sorel-Tracy s’apprêtaient alors à débarquer du côté de Saint-Ignace-de-Loyola.

 

Dans la même catégorie