/news/politics

Manifestation

Le bureau du ministre Duclos pris d'assaut à Québec

André Normandeau | TVA Nouvelles

La bataille du «trou noir» en matière de chômage s'est déplacée de la Côte-Nord à Québec, vendredi, mais les travailleurs sont restés sur leur faim au terme d'un entretien téléphonique avec le ministre fédéral Jean-Yves Duclos.

Des chômeurs de la Côte-Nord et de Charlevoix ont occupé son bureau de comté, dans la Vieille Capitale, pour exiger des modifications à l'assurance-emploi pour les travailleurs saisonniers.

Les employés du ministre Duclos les ont laissés s’installer dans la salle de conférence. Les manifestants et des membres de la CSN Côte-Nord ont réussi à parler avec le ministre responsable de l’assurance-emploi par téléphone durant l’avant-midi, alors que M. Duclos se trouvait à London, en Ontario, pour une réunion du cabinet Trudeau.

Les manifestants voulaient obtenir des engagements du ministre Duclos quant à l’instauration de mesures d’urgence au programme d’assurance-emploi, pour éviter le trou noir, cette période pendant laquelle les travailleurs n’ont plus de revenus de travail ni de prestations d’assurance-emploi.

Les porte-paroles sont déçus de leur entretien. Le ministre avait le même discours qu’en mai dernier, ont-ils dit.

Dès la semaine prochaine, des dizaines de travailleurs saisonniers de la Côte-Nord et de Charlevoix auront épuisé leurs prestations d’assurance-emploi. Ils se retrouveront sans salaire pendant trois à vingt semaines, selon les cas.

La baisse du taux de chômage les force à travailleur davantage pour moins de prestations en retour.