/news/culture

De Montréal à Hollywood

Le parcours époustouflant de Vincent-Olivier Noiseux

Bruno Lapointe | Agence QMI

COURTOISIE/TWENTIETH CENTURY FOX

Après avoir dansé aux côtés de Beyoncé, Christina Aguilera, Katy Perry et Ricky Martin, le Montréalais Vincent-Olivier Noiseux fait ses débuts au cinéma avec Hugh Jackman et Zac Efron dans la mégaproduction américaine «The Greatest Showman» («Le maître de la scène»).

Arrivée sur les écrans juste avant les Fêtes, la comédie musicale relate les débuts de P.T. Barnum, l’Américain qui a marqué l’histoire du ¨showbiz¨ avec ses spectacles alliant cirque et ¨freak show¨. Sur scène, les arts circassiens côtoyaient des femmes à barbe, siamois, hommes forts et autres curiosités.

Vincent-Olivier y incarne un homme cornu, présent dans tous les numéros de danse à grand déploiement.

«Le film parle beaucoup d’acceptation, d’égalité et de l’importance de célébrer nos différences. C’est donc un projet qui est arrivé à point avec tout ce qui se passe en politique ici, aux États-Unis. Et je suis extrêmement fier d’en faire partie», explique-t-il en entretien au «Journal de Montréal» depuis Los Angeles, où il réside depuis sept ans.

«Humble et sympathique»

Alors qu’il n’avait qu’un numéro en compagnie de Zac Efron, Vincent-Olivier Noiseux a toutefois eu la chance de côtoyer régulièrement Hugh Jackman sur le plateau de tournage, à New York, l’année dernière. Une rencontre marquante pour l’homme de 32 ans.

«Nous étions 16 danseurs à travailler sur le film. Et dès la première semaine de tournage, il savait tous nos noms. C’est le genre de détail qui peut paraître insignifiant, mais ça montre qu’il est conscient de ce que nous, les danseurs, on apportait au film», note-t-il.

«Hugh Jackman est un acteur discipliné et très professionnel, mais aussi un homme très humble et sympathique», ajoute le danseur.

Vincent Oliveir Noiseux

COURTOISIE/TWENTIETH CENTURY FOX

Nommé à trois reprises au gala des Golden Globes de dimanche dernier, le film «The Greatest Showman» est finalement reparti avec la statuette décernée à la meilleure chanson originale.

La pièce «This Is Me», interprétée par Keala Settle, semble désormais assurée d’être finaliste en vue de la prochaine cérémonie des Oscars. Une idée qui emballe déjà Vincent-Olivier Noiseux et ses collègues danseurs.

«On est encore sur un ¨high¨depuis dimanche. Et là, on se croise les doigts pour aller performer aux Oscars. Ce serait vraiment la cerise sur le gâteau, une belle manière de boucler cette aventure», confie le danseur.

Les nominations en vue des Oscars seront annoncées le 23 janvier. Le film est présentement à l’affiche.

Dans la même catégorie