/news/currentevents

Embâcle

Une vingtaine de résidences inondées à Bécancour

Agence QMI

Une vingtaine de résidences et de chalets ont été inondés samedi après-midi à Bécancour, dans le Centre-du-Québec, forçant l’intervention des pompiers locaux pour venir en aide aux sinistrés.

Un embâcle qui s’est formé sur la rivière Bécancour est à l’origine de cet incident, le niveau de la rivière ayant grimpé de 10 à 12 pieds en quelques minutes à peine.

Les propriétés inondées se trouvent sur les rues des Noyers et des Haies, sur le chemin des Hêtres ainsi que sur le boulevard du Danube.

Des zodiacs ont permis d’évacuer des gens, qui n’ont eu que très peu de temps pour rassembler quelques effets personnels.

Une vingtaine de résidences inondées à Bécancour

Capture d'écran

 

Une vingtaine de résidences inondées à Bécancour

Capture d'écran

«Les gens sont déjà en train d’assécher les sous-sols, car l’eau a commencé à redescendre dans la plupart des maisons, mais les occupants de deux ou trois résidences ne pourront pas les réintégrer ce soir», a confié en fin d'après-midi le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, en entrevue avec l’Agence QMI, en précisant que la Croix-Rouge canadienne s’occupe des sinistrés dans le besoin.

Le maire Dubois était toutefois inquiet pour les résidences où l’eau a monté à un niveau plus élevé, car le mercure devait chuter drastiquement d'ici dimanche, ce qui pourrait, selon lui, causer des dommages majeurs.

Les conséquences de la pluie et du redoux

Selon Sébastien Doire, directeur de la Sécurité civile pour la région de la Mauricie et du Centre-du-Québec, «tant qu’il y aura présence d’eau et de glace dans les maisons les plus touchées, les gens ne pourront pas les réintégrer. La situation, dans leur cas, sera réévaluée dimanche quand il fera plus clair».

«Nous vivons aujourd’hui les répercussions de la pluie des dernières heures et du redoux. Le ruissellement va stopper avec le froid, mais nous demeurons aux aguets, car d’autres embâcles peuvent se former», a indiqué M. Doire, parlant d’une situation hautement «imprévisible».

D’après M. Doire, les gens qui ne sont pas assurés pourraient obtenir de l’aide financière, comme lors des inondations printanières. Les dossiers seront évalués au cas par cas, à Québec.

Dans la même catégorie