/news/techno

Suède

Une application mobile contraceptive critiquée après 37 avortements

TVA Nouvelles

Natural Cycles, une application mobile qui se veut une alternative certifiée aux méthodes contraceptives traditionnelles, est sévèrement critiquée après que 37 femmes aient eu recours à l’avortement en raison d’une grossesse non désirée des suites de l’utilisation de la technologie en Suède.

Le média suédois SVT rapporte que l’hôpital de Södersjukhuset, dans la capitale de Stockholm, a dénoncé l’application à l’agence de santé publique du pays après le traitement pour avortement de 37 femmes qui utilisait Natural Cycles comme méthode contraceptive.

Natural Cycles, qui se décrit comme «l'unique application contraceptive certifiée», utilise un algorithme qui mesure plusieurs facteurs comme la température corporelle pour déterminer la période lors de laquelle une femme peut être fertile (voir la vidéo ci-dessus). Il s’agit d’une alternative aux méthodes contraceptives comme la pilule puisqu’elle assure que ses utilisatrices n’auront aucun effet secondaire.

Interrogé sur la question par The Verge, Natural Cycles a répondu qu’«aucune méthode contraceptive n’était efficace à 100 % et que les grossesses non désirées représentent un risque avec n’importe laquelle d’entre elles».

La compagnie indique également que son application affiche une efficacité contraceptive de 93 %.

Natural Cycles a même été certifiée comme méthode contraceptive reconnue par l'Union européenne.

L’application compte actuellement 700 000 utilisateurs dans le monde, mais n’est pas recommandée aux femmes âgées de 18 ans et moins. On leur suggère plutôt une autre forme de contraception.

Dans la même catégorie