/regional/estduquebec/basstlaurent

Pénurie de main-d’oeuvre

Camionneurs recherchés dans l’est du Québec

Martin Blanchet | TVA Nouvelles

L'industrie du camionnage vit comme d’autres secteurs d’activité des difficultés à recruter de la main-d'oeuvre.

Dans l'est du Québec, les entreprises manufacturières, de même que les compagnies de transport, peinent à dénicher des camionneurs.

Ceux-ci représentent plus que jamais une denrée rare pour le copropriétaire de Transport Fidèle Tremblay.

Faute de camionneurs, la compagnie doit refuser d'importants contrats. Quatre de ses 42 camions n'ont tout simplement pas de chauffeur.

Question d'économiser du carburant et d’attirer la main-d'oeuvre, le transporteur a automatisé la conduite de ses véhicules.

Et afin de faciliter le recrutement, l'entreprise travaille de concert avec différents centres de formation au Québec depuis plusieurs années.

La pénurie de camionneurs affecte également les grandes entreprises manufacturières qui font affaire avec des sous-traitants pour acheminer leurs marchandises.

Le directeur principal aux Affaires publiques et aux relations gouvernementales (Canada) chez Produits forestiers Résolu explique que la situation est telle que la papetière de Baie-Comeau doit ajuster son rythme de production en fonction de la problématique de livraison des copeaux de bois en provenance de sa scierie de Pointe-aux-Outardes.

Persuadée que la planche de salut de l'économie régionale passe par l'immigration, la forestière demande aux deux paliers de gouvernement de passer à l'action et d'adopter rapidement une politique d'ouverture et des mesures agressives pour favoriser l'emploi en région.