/news/law

Acquitté de négligence criminelle

Thomas Harding «content de tourner la page», selon son avocat

Agence QMI et TVA Nouvelles

Thomas Harding, le visage du procès des trois ex-employés de la MMA, n’a pas été en mesure de s’exprimer devant les médias quelques minutes après que le verdict de non-culpabilité soit tombé.

Il a soufflé à l’oreille de son avocat Me Thomas Walsh qu’il était trop ému pour s’exprimer, avant de s’éclipser dans les corridors du Palais de justice de Sherbrooke. C’est son avocat qui a donc pris la parole pour traduire son soulagement.

À LIRE ÉGALEMENT

Les trois ex-employés de la MMA sont acquittés

En sanglots, Richard Labrie s'adresse aux gens de Lac-Mégantic

Après le verdict, «la cicatrice est toujours là», dit la mairesse de Lac-Mégantic

«Il [son client] doit se sentir libéré, sûrement [...], mais ça fait quatre ans et demi, cinq ans, maintenant, qu’il porte ça sur ses épaules. Je pense qu’il est très soulagé, a-t-il déclaré. Il est content de tourner la page parce qu’il y a d’autres chapitres qui nous restent, évidemment: les fameuses accusations fédérales et la poursuite civile aussi qui restent au-dessus de sa tête. Mais, ce chapitre-là, je pense que c’était le chapitre le plus important pour lui et il est extrêmement content d’avoir mis ça derrière lui.»

Un verdit «juste»

Me Walsh avait déjà déclaré qu’il estimait que ce procès n’aurait jamais dû avoir lieu et que les trois coaccusés étaient de simples boucs émissaires.

«Moi, j’ai toujours pensé que c’était trop orienté en direction de quelques individus et que la Couronne aurait dû prendre, comme je leur ai suggéré lorsque le rapport [du] BST est sorti, [...] une approche plus globale et [qu’elle aurait dû] regardé tous les facteurs qui ont contribué à cette tragédie. [...]»

Il considère néanmoins que le verdict rendu est «juste» et que cela renforce la validité d’un procès devant jury.

«Je pense que c’est un verdict juste. Ça a été long, mais je pense que ça nous prouve encore une fois la force de nos institutions démocratiques. Il y a certaines personnes qui ont mis en doute ou tenté de mettre en doute [en raison de la longueur des délibérations] la validité d’un procès devant jury, mais je pense que vous avez la preuve ici de sa valeur et son importance dans notre système.»

Encore des accusations

Même si ce procès est désormais derrière lui, Thomas Harding aura de nouveau rendez-vous avec la justice puisque d’autres accusations pèsent contre lui.

«Les choses qui restent pour M. Harding actuellement, évidemment, il y a le procès civil — des actions collectives —, mais en même temps il y a les accusations de la Couronne fédérale qui visent la non-conformité avec les règles, chose avec laquelle on était toujours d’accord que M. Harding n’était pas en parfaite conformité comme on a plaidé ici et comme la preuve a démontré.»

Thomas Harding devra faire face à des accusations qui sont beaucoup plus appropriées que celles de négligence criminelle, a-t-il ajouté en anglais.

Dans la même catégorie