/news/currentevents

Milena Di Maulo en entrevue

Battue à l’école, car elle était la fille d’un mafieux

TVA Nouvelles

Elle adorait son père et le suivait comme son ombre. Milena Di Maulo, fille de Joe Di Maulo, membre influent de la mafia montréalaise assassiné chez lui en 2012, en a vu de toutes les couleurs.

«Je l’accompagnais partout jusqu’à l’âge de 28 ans, je n’avais pas le choix. J’ai vu des choses qui m’ont beaucoup bouleversée, mais à part ça, j’ai quand même eu une belle enfance. Ça a été assez extravagant, l’argent, les voyages, les vêtements, les bijoux, c’était glamour», raconte Milena Di Maulo en entrevue à Denis Lévesque.

Cette dernière s’est confiée à Maria Mourani, auteure du livre Milena Di Maulo Fille et femme de mafiosi. «Je voulais parler de la dimension privée. Quel est le rôle des femmes dans la mafia? Comment les enfants vivent ça? Milena a été battue à l’école, montrée du doigt, car c'était la fille d’un mafieux. Ce n’est pas facile à vivre pour un enfant», explique Maria Mourani.

Pas des monstres

Joe Di Maulo vivait dans le crime, mais ne voulait pas de cette vie-là pour sa fille. Milena était tombée amoureuse du fils de Frank Cotroni, Francesco, et l’a épousé malgré les volontés de son père.

«Mon père ne voulait pas que ma vie soit dans le crime organisé. J’étais enceinte. Combien tu veux? On va élever ton enfant, tu vas venir rester à la maison. Je ne veux pas que tu te maries, il avait peur. Il voulait mieux pour moi, même s’il adorait Frankie», dit-elle.

Milena Di Maulo tient à passer un message. «Beaucoup de gens perçoivent les hommes du crime organisé comme des monstres, mais ce sont des hommes comme les autres», assure-t-elle.

Dans la même catégorie