/regional/quebec/quebec

Transport structurant

«On s’en va de l’avant», dit Labeaume

Kathryne Lamontagne | Agence QMI

Agence QMI

Qu’importe si la population est divisée sur la question du tramway, le maire Labeaume persiste et signe avec son projet de transport structurant pour la Ville de Québec.

«Faites tous les sondages que vous voulez, on s’en va de l’avant. Le sondage, c’était l’élection. Il n’y a rien de plus scientifique qu’une élection», a scandé lundi matin Régis Labeaume, en marge d’une conférence de presse.

Le maire de Québec réagissait au sondage de la firme SOM révélé plus tôt par le FM93, indiquant que 49 % des citoyens consultés sont en accord avec le tramway, alors que 46 % ne le sont pas. À peine 27 % des sondés indiquaient que le tramway leur serait utile. Rien pour alarmer le maire, qui a fait le lien entre ce pourcentage et «le score de Québec 21» aux dernières élections.

L’enquête démontre aussi que 66 % des répondants sont pour le troisième lien, contre 30 % qui s’y opposent. Au total, la moitié des personnes sondées ont indiqué prioriser le troisième lien, contre 34 % qui préfèrent le tramway.

Travailler sur les deux projets

Le maire de Québec a rapidement accusé la station d’avoir opposé «les projets pour avoir les cotes d’écoute». «C’est de diviser les gens que d’opposer les deux», a pesté Régis Labeaume, qui refuse de choisir entre le tramway et le troisième lien. Autant le maire que le ministre responsable de la Capitale-Nationale affirment plancher sur les deux projets.

«On a posé des gestes concrets pour le troisième lien, c’est un dossier qui est important pour nous, a rappelé le ministre Sébastien Proulx. Pour le transport structurant, il y a une opportunité maintenant de parler de transport en commun, il y a des budgets qui viendront, le fédéral est prêt à embarquer et Québec a une part importante du gâteau.»

Québec 21 réagit

L’opposition à l’hôtel de ville n’a d’ailleurs pas tardé à réagir au sondage, diffusant son propre coup de sonde sur sa page Facebook: «Si le projet de tramway augmente chaque compte de taxes de 1000 $ par année durant les 50 prochaines années, êtes-vous pour ou contre un tramway à Québec?»

Les données avancées par le parti ont fait sursauter l’ancien directeur des communications de Québec 21, David Chabot, qui a dénoncé ces chiffres «sans appui». «Il faut arrêter de lancer des choses sans fondement», a-t-il écrit sur Facebook.

La publication de Québec 21 a été retirée. Le chef de Québec 21, Jean-François Gosselin, n’a pas rappelé «Le Journal de Québec», qui cherchait à savoir d’où provenaient les montants avancés par le parti dans son sondage maison.

— Avec la collaboration de Catherine Bouchard et Daphnée Dion-Viens

Dans la même catégorie