/regional/quebec/quebec

Véhicule de Mohamed Labidi incendié

Un des accusés renonce à son enquête sur remise en liberté

Kathleen Frenette | Agence QMI

 - Agence QMI

Courtoisie

L’un des hommes arrêtés en septembre dernier en lien avec l’incendie criminel du véhicule du président du Centre culturel islamique de Québec (CCIQ) est apte à comparaître et il a renoncé à son enquête sur remise en liberté.

C’est ce qu’a annoncé, lundi, Me Marie-Pier Bertrand, qui est chargé de la défense de Mathieu Bilodeau âgé de 33 ans.

L’avocate a annoncé au tribunal que «la Couronne se déchargerait de son fardeau» le cas échéant. Elle a également fait savoir que lors du prochain passage à la cour de son client, qui a été fixé au 6 février, «le dossier avancerait sûrement» de façon positive.

Rappelons que Bilodeau, un résident de Sainte-Foy, fait face à cinq chefs d’accusation pour autant d’incendies criminels qu’il aurait causés.

Dans la nuit du 5 au 6 août 2017, la voiture de Mohamed Labidi avait pris feu sur le stationnement de sa résidence.

Marc Gagnon, 44 ans, a également été arrêté puis accusé en lien avec cette affaire. On lui reproche d'avoir allumé un incendie criminel causant des dommages matériels.

Dans la même catégorie