/news/politics

Financement fédéral

Voie de contournement: soulagement à Lac-Mégantic

Caroline Lepage | Agence QMI

Le porte-parole de la Coalition des citoyens et des organismes engagés pour la sécurité ferroviaire de Lac-Mégantic, Robert Bellefleur, juge encourageant qu'Ottawa ait promis de financer la voie de contournement.

M. Bellefleur remercie Marc Garneau de s'être engagé à redonner un peu d’espoir aux Méganticois, qui pourront envisager avec plus de quiétude leur guérison et leur avenir.

Ces dernières années, M. Bellefleur a rencontré à quelques reprises le ministre Garneau pour dénoncer l’état des rails à Lac-Mégantic. Le ministre répétait que le transport ferroviaire était sécuritaire, ce qui avait amené le porte-parole à durcir le ton.

Le porte-parole fait valoir que la construction de la voie de contournement vient régler le problème à la source.

Procès déterminant

«L’attente des Méganticois a été longue et pénible», a-t-il déclaré.

Selon lui, le procès qui vient de se terminer par l’acquittement des trois ex-employés de la MMA a été déterminant.

«Si on avait trouvé un coupable, on aurait mis le couvert sur la marmite. En acquittant les trois, ça a ramené la pression vers le haut», a affirmé M. Bellefleur.

Il croit que le procès a rappelé aux élus que la population de Lac-Mégantic, souffrante malgré sa grande résilience, ne pouvait attendre au-delà du cinquième anniversaire de la tragédie.

M. Bellefleur félicite la mairesse de Lac-Mégantic, Julie Morin, qui a insisté pour que l’argent du gouvernement soit prévu au prochain budget.

La population de Lac-Mégantic attend tout de même des engagements plus précis des gouvernements fédéral et provincial.

M. Bellefleur recommande au ministre de redonner à Transports Canada son véritable rôle de chien de garde de la sécurité ferroviaire en mettant fin au processus d’autogestion de la sécurité ferroviaire par les compagnies privées.

«La sécurité des populations vivant aux abords des voies ferrées en dépend», a-t-il plaidé.

Dans la même catégorie