/news/politics

Troisième lien

Agnès Maltais se moque des promesses de François Legault

Marc-André Gagnon | Agence QMI

La députée péquiste Agnès Maltais se moque du chef caquiste, François Legault, qui moins de vingt-quatre heures après s’être engagé à réaliser une «bonne partie» du projet de 3e lien dans un premier mandat, semble déjà reculer, selon elle.

«La CAQ est le seul parti à s'engager sur le début de la construction d'un 3e lien à Québec dans le prochain mandat de 4 ans», a souligné M. Legault sur son fil Twitter, jeudi matin.

«Bip bip. Entendez-vous la CAQ de François Legault reculer? Il a dit hier que le troisième lien serait construit en grande partie dans un prochain mandat et maintenant, c’est seulement le début de la construction», a répliqué presque aussitôt Agnès Maltais.

La députée de Taschereau s’est aussi prononcée à ce sujet à l’entrée du caucus présessionnel du Parti québécois, qui se termine aujourd’hui à Shawinigan.

«M. Legault est prêt à promettre une navette spatiale aux Québécois pour gagner les élections, a-t-elle déploré. Voyons donc, c’est absolument pas sérieux. C’est vraiment le comble du ridicule : tout le monde sait que ça ne peut pas se faire en quatre ans.»

Caire prêt à démissionner

De son côté, le député caquiste Éric Caire s’est engagé jeudi matin à démissionner si jamais un gouvernement de la CAQ ne respecte pas son engagement de réaliser le projet de troisième lien entre Québec et Lévis.

«Moi je peux prendre un engagement aujourd’hui, et puis je vous le dis, puis enregistrez-le: si la CAQ forme un gouvernement et que j’ai quelque chose à voir dans la réalisation de ce projet-là, et que la CAQ ne le fait pas, je vais démissionner», a déclaré le député caquiste de La Peltrie, sur les ondes du FM93.

Dans la même catégorie