/news/law

Meurtre à Chicoutimi en 2003

Le meurtrier Gérald Patoine meurt en prison

Maxime Deland | Agence QMI

archives, Journal de Québec

Atteint d’une maladie incurable, le meurtrier Gérald Patoine est mort en prison en début de semaine à l’âge de 44 ans, a annoncé vendredi Service correctionnel du Canada (SCC).

Patoine purgeait depuis le 5 mars 2007 une peine d’une durée indéterminée pour meurtre non prémédité et homicide involontaire. Il était incarcéré au pénitencier fédéral à sécurité moyenne de La Macaza, dans les Laurentides.

En novembre 2003, à Chicoutimi, Gérald Patoine avait assassiné Daniel Lemieux de 53 coups de couteau.

C’est Patoine lui-même qui était allé informer les policiers de la mort de la victime. Peu de temps après, la police découvrait également le cadavre de l’ex-conjointe de Lemieux, Karine Gaudreault, dans une autre résidence de Chicoutimi. Elle avait été étranglée à mort.

Gérald Patoine avait plaidé coupable à des accusations réduites, mais avait tout de même été condamné à une peine d’emprisonnement à perpétuité, sans possibilité de libération conditionnelle avant 20 ans.

Malgré le fait qu’il était en phase terminale, la Commission des libérations conditionnelles avait refusé qu’il quitte la prison pour attendre une place dans une maison de soins palliatifs.

Dans leur décision, les commissaires avaient établi que, même très malade, le risque de récidive était toujours élevé.

Dans la même catégorie