/regional/quebec/quebec

Grande mosquée de Québec

Soirée de prière haute en émotion, un an après la tuerie

TVA Nouvelles

Une centaine de musulmans de Québec ont assisté à une soirée de prière à la Grande mosquée de Québec, un an après la tuerie.

Trois imams, dont deux de Montréal, ont célébré les prières qui ont débuté vers 19h30 et qui se sont terminées vers 21h30.

Parmi les gens qui étaient sur place, il y avait notamment Aymen Derbali, ce père de trois enfants qui avait été dépeint le soir de l’attaque. Il avait attiré l’attention du tireur et avait encaissé sept balles au corps, dont une qui s’était logée dans sa moelle épinière, le laissant paralysé.

À lire également:

«Il y a eu un avant et un après 29 janvier »

Tuerie de la mosquée: «Quand il m’a vu bouger, il s’est acharné sur moi»

La nuit où tout a basculé

Deux ans de menaces et de gestes haineux

«De bonnes paroles, ça fait chaud au cœur, a-t-il déclaré. On a mis l’accent sur la solidarité du peuple et sur les actions futures qu’on pourrait poser pour construire plus de ponts et de contacts avec nos concitoyens québécois et canadiens en général.»

La soirée, haute en émotion, s’est déroulée sous forte présence policière. Des policiers étaient postés un peu partout autour de la mosquée et des agents de sécurité privés avaient également été embauchés.

Un colloque sur le vivre ensemble a eu lieu plus tôt aujourd'hui au palais Montcalm.

Il s'agit de la première d'une série de quatre journées de commémorations pour souligner le triste anniversaire de la tuerie à la Mosquée qui a  fait 6 morts le 29 janvier 2017.

- Avec la collaboration de Julie Couture

Dans la même catégorie