/news/culture

Sur les ondes de TVA

«La vraie nature»: les secrets de trois femmes d’exception

Samuel Pradier | Agence QMI

Sébastien St-Jean / Agence QMI

Pour la première émission de «La vraie nature», ce dimanche à TVA, Jean-Philippe Dion va recevoir trois femmes aux parcours impressionnants: Pauline Marois, Marie-Mai et Kim Thuy. Il lève le voile sur les dessous de cette émission de 90 minutes.

Jean-Philippe, pourquoi avoir choisi de réunir ces trois femmes?

À chacune de mes émissions, je veux avoir Marie-Mai, c’est mon artiste fétiche. J’ai souvent fait des entrevues à des moments charnières de sa vie.

Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

Kim Thuy est aussi une auteure avec un parcours atypique et qui a toujours plein d’anecdotes à raconter. Je voulais également inviter Pauline Marois, notre ancienne première ministre. Sachant qu’elle aime beaucoup la littérature et l’œuvre de Kim, on a décidé de les jumeler ensemble. Ce sont trois femmes fortes qui ont fait les choses différemment, chacune dans leur champ d’activité.

Quel est le moment qui vous a le plus étonné durant le tournage?

On a notamment joué au croquet, en prenant un verre. Durant la conversation, on parle de leurs premières fréquentations amoureuses. Pauline Marois nous a raconté ses premiers émois avec son mari actuel, dans une voiture. Elle a été jeune, comme tout le monde.

Est-ce qu’il y a des demandes particulières quand on reçoit l’ancienne première ministre?

Pas du tout. Madame Marois était un peu timide au départ, parce qu’elle n’est pas habituée de faire des émissions de variétés. Mais elle s’est vraiment prêtée au jeu. Elle n’a fait aucune demande particulière. La seule chose que les gens vont voir, c’est qu’elle n’arrive pas en barque, comme les autres, parce qu’il y avait une tempête de vent et de pluie à son arrivée. Mais elle repart en barque avec les deux autres à la fin.

Qu’allons-nous apprendre de particulier sur ces trois invités?

On sent que Marie-Mai est dans une période charnière de sa vie. Il y a tout un changement dans son entourage, dans son équipe de gérance. Beaucoup de choses ont changé dans sa vie dans les dernières années. Elle est notamment devenue mère, ce n’est pas rien. Elle est vraiment dans une période de transition. Elle a aussi consulté pour savoir si elle avait réellement un TDAH. Quant à Kim Thuy, on ne peut pas décrocher quand elle raconte son départ du Vietnam et son arrivée au Québec.

Dario Ayala / Agence QMI

C’est une femme remplie d’anecdotes. Si sa vie n’est pas banale depuis son enfance, la carrière de celle qui a vendu 400 000 livres au Québec est tout aussi fascinante.

Est-ce que Pauline Marois s’est autant livrée que les autres?

On va comprendre que cette femme vient d’un milieu très modeste. Elle nous raconte qu’enfant, le plancher de la maison était du «plywood». Quand ils ont enfin eu du carrelage, elle s’est couchée par terre pour caresser la tuile. On va aussi aborder sa carrière politique. On pourrait penser qu’elle en a fait son deuil, mais visiblement, non.

Quelle image gardes-tu en mémoire de cette émission?

Les visages de Marie-Mai et Kim Thuy, totalement impressionnées, quand elles voient arriver Pauline Marois. Ça vaut de l’or.

«La vraie nature» diffusée dimanche, à 20h30, à l'antenne de TVA.

Dans la même catégorie