/regional/montreal/laval

Hôpital de la Cité-de-la-Santé

Des «sit-in» pour dénoncer le manque de personnel

Agence QMI

AGENCE QMI

Exaspérées par un manque de personnel «récurent», des infirmières de l'hôpital de la Cité-de-la-Santé de Laval ont refusé, à quelques reprises en fin de semaine, d'entamer leur quart de travail tant et aussi longtemps que leur équipe n'était pas complète.

Ainsi, samedi matin, les infirmières aux urgences ont refusé de commencer à travailler comme prévu à 8 h, attendant plutôt pendant près de 2 heures et demie. Leurs collègues de nuit ont été obligés de poursuivre leur quart en attendant. La même situation s'est produite à minuit et à 8 h, dimanche, mais a pu être évitée à 16 h.

«C'est un S.O.S. C'est un appel à l'aide», a lancé Isabelle Dumaine, présidente du Syndicat des infirmières, inhalothérapeutes et infirmières auxiliaires de Laval (SIIIAL-CSQ), en entrevue avec l'Agence QMI.

Selon elle, les équipes d'infirmières sont pratiquement toujours en sous-effectif, tout particulièrement depuis deux mois. «Chaque année, on est dans la même misère», a déploré Mme Dumaine, qui soutient que les coupes de personnel dans le réseau de la santé depuis 2014 sont la cause de cette problématique.

Malgré les désagréments entraînés par ce moyen de pression, les infirmières sont solidaires, a assuré la présidente du SIIIAL-CSQ. Les «sit-in» ont été décidés par les employés, qui n'obéissent pas à une directive du syndicat, a précisé Mme Dumaine.

«On a demandé une rencontre avec l'employeur», a précisé Mme Dumaine, qui espère qu'il sera possible de trouver une solution pour les prochains mois.

Plus tôt en janvier, des événements similaires s'étaient produits du côté de Trois-Rivières, là encore pour dénoncer le manque de personnel.

Dans la même catégorie