/news/society

Changements climatiques

Du verglas de plus en plus souvent : votre région sera-t-elle touchée?

TVA Nouvelles

Des études d'Hydro-Québec démontrent que les changements climatiques entraîneront une hausse marquée des épisodes de pluie verglaçante. La société d’État se prépare déjà à y faire face.

«Le réchauffement climatique fait qu'il y a plus d'épisodes de verglas. Pas nécessairement des épisodes de verglas comme on en a eu en 1998, mais des épisodes qui peuvent être néfastes pour notre réseau de distribution», explique Marie-Ève Gagné, ingénieure chez Hydro-Québec.

Depuis la crise de 1998, le verglas n'a plus de secret pour la société d’État. Vingt ans plus tard, Hydro-Québec est maintenant en mesure d'identifier précisément les endroits à risque dans la province.

Pour y arriver, une équipe de météorologues et d'ingénieurs ont compilé les données d'Environnement Canada et celles constatées sur le terrain avec des givromètres.

Verglas carte hydro

Chambly: zone sensible

Les spécialistes d'Hydro-Québec ont ainsi noté que la zone la plus sensible au verglas se situe dans le secteur de Chambly. Annuellement, il y tombe en moyenne 60 millimètres de verglas.

Une zone élargie où il tombe en moyenne 55 millimètres atteint aussi Boucherville. Quant à l'île de Montréal, on parle de 50 millimètres de verglas en moyenne par année.

 À l'extérieur de la métropole, une grande zone de 45 millimètres de verglas a de plus été identifiée par les spécialistes d'Hydro-Québec.

Se préparer au pire

Convaincue par le risque mis en lumière par son équipe de chercheurs, Hydro-Québec a amassé des quantités importantes de matériel d'urgence près des zones sensibles : des stocks importants de fils, des transformateurs et tout ce qui peut se briser par la présence de verglas.

Il existe même des sites d'entreposage où on retrouve tout ce qu’il faut pour reconstruire rapidement des pylônes.

«Ça couvre un petit peu un bris d'environ 50 kilomètres de ligne. On a donc assez de matériel pour rebâtir 50 kilomètres», explique Salami Jean Yaacoub, ingénieur chez Hydro-Québec

 

Dans la même catégorie