/regional/quebec/quebec

Tuerie de la mosquée de Québec

Se souvenir de «six citoyens morts sous les balles de la haine»

TVA Nouvelles

Proches et familles des victimes de l’attentat à la Grande Mosquée de Québec ont livré une série de témoignages touchants lundi soir à l’occasion d’une commémoration citoyenne qui s’est déroulée sous haute surveillance policière.

Rassemblés dans le stationnement de l’église Notre-Dame-de-Foy et défiant le froid mordant, ils ont rendu hommage aux victimes de la tuerie du 29 janvier 2017.

À lire également

- «La douleur est toujours vive», dit la veuve d'une victime

- Les politiciens rendent hommage aux victimes

- Hommage aux victimes de la grande mosquée à Québec

Devant de nombreux dirigeants politiques et citoyens, le président du Centre culturel islamique de Québec, Mohamed Labidi, a tenu un message d’espoir.

«Nous commémorons aujourd’hui six concitoyens morts sous les balles de la haine, de l’intolérance et du terrorisme, a-t-il dit, en réservant ses pensées pour les familles des six victimes.

«Devant la dureté de cette épreuve, je leur dis "courage". Nous sommes avec vous tous. Vous avez fait honneur à votre communauté et à votre pays, le Canada, par votre dignité et votre sérénité.»

M. Labidi a affirmé que la dernière année avait été chargée d’émotions et lui avait tout de même permis de se livrer à une profonde introspection.

«Cette tragédie nous rappelle à tous la nécessité du vivre ensemble. Que ce soit hier ou avant-hier, nous avons franchi terre et mer pour nous installer au sein de cette nation.»

«Nous offrons [au Canada] ce que nous avons de plus précieux, a poursuivi M. Labidi: nos enfants, une bonne intention et une bonne volonté. Nous voulons contribuer par nos idées, notre expertise. Nous voulons construire dans la paix et l’harmonie, nous voulons soigner...»

«Fier d’être québécois et canadien»

Un an jour pour jour après l’attentat dans lequel il a bien failli y laisser sa peau, Aymen Derbali est venu lui aussi s’adresser à la foule réunie, la remerciant de s’être déplacée malgré le froid.

Écoutez son discours dans la vidéo ci-dessous:

«Au-delà de la tragédie que l’on a vécue, on a vraiment vu la nature des gens de Québec, du Canada, la nature généreuse et le bon cœur. On a senti vraiment toute la communauté. On est fiers d’être ici et d’être des Québécois», a-t-il dit, en soulignant qu’il préférait voir les choses sous un angle positif.

Le soir de l’attentat, Aymen Derbali a reçu sept balles en essayant de dissuader le présumé tireur de s’en prendre à ses «frères». Il est aujourd’hui cloué à un fauteuil roulant.

«Je regarde tout le monde qui était mobilisé, le corps médical qui était vraiment bienveillant, la qualité des services [que j’ai reçus], ça me rend très fier d’être québécois et canadien.»

Présent au rassemblement en dépit de son état de santé, M. Labidi, bien emmitouflé dans son fauteuil à l’avant de la scène, s’est dit particulièrement touché par la solidarité et la générosité exprimées à l’endroit des victimes par l’ensemble de la communauté. «Je vous remercie tous, vous êtes des gens formidables.»

Dans la même catégorie