/regional/quebec/quebec

Commémoration de l’attentat de la Mosquée de Québec

«La douleur est toujours vive», dit la veuve d'une victime

TVA Nouvelles

La veuve d’Abdelkrim Hassane, l’une des six personnes tuées dans l’attentat de la grande mosquée de Québec, il y a exactement un an, a pris la parole ce soir lors d’un touchant hommage aux victimes.

«Un tel élan de compassion m’a fait sentir que j’étais entourée et m’a fait comprendre que je n’étais pas seule face au drame qui m’a frappé de plein fouet», a confié Louiza Mohamed-Said, mère de trois jeunes enfants.

Mohamed-Said a rappelé que son époux avait choisi le Québec, cette «terre d’accueil qui est un exemple du vivre ensemble». «L’événement est toujours présent dans notre quotidien, la douleur est toujours vive. On essaie de vivre avec...»

La mère de famille a poursuivi son témoignage émouvant avec beaucoup d’aplomb à l'occasion de la Commémoration citoyenne de l’attentat du 29 janvier 2017. «Ton absence nous pèse. Bien que cela fasse un an que tu sois disparu, nous ne réalisons pas que nous ne te reverrons plus jamais. Tu es parti sans que je puisse te dire au revoir.»

Elle s’est ensuite adressée plus directement à la foule rassemblée: «Chers concitoyens, je vous invite à profiter de chaque moment avec vos proches et à dire à ceux qui vous entourent jusqu’à quel point vous les aimez».

«Abdelkrim, pour me rassurer, je me dis que tu as rejoint tes chers parents. Repose en paix. À Dieu, nous appartenons, à Dieux nous retournerons», a conclu Louiza Mohamed-Said.

Dans la même catégorie