/regional/montreal/montreal

Un an plus tard

L’attentat à la Grande mosquée commémoré à Montréal

Sarah Daoust-Braun | Agence QMI

Une cérémonie de commémoration en hommage aux victimes et blessés de l’attentat à la Grande mosquée de Québec a été organisée lundi à l’hôtel de ville de Montréal, un an après la tragédie.

Près de 200 Montréalais, politiciens et représentants religieux et d’organismes communautaires se sont recueillis solennellement dans le hall de l’hôtel de ville et ont déposé des messages pour les familles des victimes, qui souffrent toujours de la perte de leurs proches.

La mairesse de Montréal Valérie Plante chapeautait l’évènement en collaboration avec le Conseil national des musulmans canadiens. Pour honorer la mémoire des personnes mortes et blessées, cette dernière a décidé de ne pas livrer de discours et de plutôt réciter un poème tiré du livre Le Prophète de Khalil Girban avec le chef de l’opposition Lionel Perez, le président du comité exécutif Benoit Dorais et la présidente du conseil municipal Cathy Wong.

Valérie Plante a confié lors d’un point de presse avant la cérémonie être toujours ébranlée par les tristes évènements. «Je suis une Montréalaise et une maman qui a dû raconter à ses enfants l’année dernière ce qui s’est passé. On ne trouve pas les mots pour expliquer cette tragédie, cet acte ignoble qui a été fait par un individu »

Le 29 janvier 2017, un homme a fait interruption pendant la prière à la Grande mosquée de Québec et fait feu sur les fidèles, tuant au passage six hommes et blessant huit personnes.

Le rassemblement se voulait aussi une occasion de lancer un appel aux élus présents pour poursuivre la lutte contre la discrimination et l’islamophobie. « Il ne faut pas se mettre la tête dans le sable, il faut travailler, il faut rencontrer les gens et trouver là où le bât blesse. C’est sûr que la discrimination systémique existe », a soutenu la co-porte-parole de Québec Solidaire Manon Massé.

Madhi Tirkauri, qui assistait à la cérémonie avec sa conjointe Sasal Huriye-Ali et leur bébé Jenna, a rappelé que la société québécoise a fait preuve d’une grande compassion et d’un élan de solidarité envers la communauté musulmane depuis la tragédie.

«C’est important de faire en sorte que cet évènement ne reste pas un évènement de l’histoire passée mais continue de résonner en nous pour nous mener à un avenir plus radieux pour l’ensemble de la société», a-t-il souligné.

D’autres commémorations

Après la commémoration à l’hôtel de ville, la mairesse a pris la direction de la capitale québécoise pour assister à 18 h à une commémoration dans le stationnement de l’église Sainte-Foy, située à proximité de la Grande mosquée de Québec.

Elle avait participé la veille à une commémoration à la Place de la Gare Jean-Talon en compagnie d’une centaine de personnes à l’invitation du Forum musulman canadien.

D’autres rassemblements auront aussi lieu lundi dans quelques arrondissements montréalais, entre autres dans Villeray, Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, Verdun et Montréal-Nord, et ailleurs au Québec.