/news/politics

Tuerie de la mosquée de Québec

Un an plus tard, les politiciens se souviennent

Catherine Bouchard | Agence QMI

AURÉLIE GIRARD / AGENCE QMI

Plusieurs politiciens ont souligné, ce lundi 29 janvier, le triste premier anniversaire de la tuerie de la mosquée de Québec, qui a fait six morts et huit blessés.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a tenu à souligner que ce triste événement a davantage rassemblé les Canadiens afin de condamner le geste posé et contrer la haine.

«En cet anniversaire solennel, je me joins aux Canadiens de partout au pays pour honorer ceux qui nous ont quittés trop tôt. Nos pensées accompagnent les victimes, leurs proches et tous ceux qui vivent encore avec la douleur et les traumatismes provoqués par l’attentat. Nous rendons également hommage aux premiers répondants, dont le courage et le professionnalisme ont sauvé des vies ce soir-là», a écrit M. Trudeau.

Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, a, lui aussi, rappelé la vague de solidarité qui a suivi la nuit d’horreur à la mosquée.

«Il faudra encore du temps pour panser toutes les blessures. Je veux dire à la communauté musulmane qu’elle n’est pas seule, et que la société québécoise tout entière la soutient. N’est-ce pas ce que nous avons vu au lendemain de l’attentat? Des milliers de Québécois et de Québécoises se sont réunis partout sur le territoire pour témoigner de leur solidarité», a-t-il écrit sur son compte Facebook.

Il y a quelques jours, le maire de Québec a souligné l’anniversaire de l’événement en rappelant que tout Québec a été bouleversée par la tragédie.

«Je me souviens du 29 janvier 2017. Le drame de la Grande Mosquée de Québec a pris la vie à six citoyens de Québec, en plus de faire de nombreuses victimes. Il visait la communauté musulmane, mais c’est toute la population de Québec qui a été touchée», a-t-il écrit sur son compte Facebook.

 

Dans la même catégorie