/regional/montreal/laval

Voies de fait et intimidation

Un ex-col bleu de Laval en appel

Yves Poirier | TVA Nouvelles 

L’ex-col bleu de la Ville de Laval Christian Perreault, qui a été condamné à exécuter des travaux communautaires, l'an dernier, a décidé d'en appeler de sa sentence, a confirmé le Directeur des poursuites criminelles et pénales.

Congédié par la Ville de Laval en raison de son comportement à l'égard de collègues de travail, l’homme tente ce recours judiciaire pour éviter d'hériter d'un dossier criminel.

Le juge Gilles Garneau de la Cour du Québec avait retenu, le 28 novembre dernier, la suggestion de la poursuite. Le magistrat avait condamné Christian Perreault à une peine suspendue accompagnée d'une probation et des conditions à respecter. De plus, l'ancien employé de la Ville de Laval avait écopé de 50 heures de travaux communautaires par chef d'accusation.

L'avocat de la défense demandait une absolution pour son client, ce qui n'a pas été retenu.

En octobre dernier, il avait été reconnu coupable de voies de fait et d’intimidation à l’égard de deux collègues. D'ailleurs, l’accusé a déjà interjeté appel de cette condamnation.

Les faits remontent au début des années 2000 et se sont produits dans le milieu de travail du secteur de la voirie.

M. Perreault avait donné un coup d’épaule au visage d’Andrea Di Genova. Il avait également fermé la porte dans la figure de Francine Larrivée et lui avait donné des coups de coude sur l’épaule.

Lors de son témoignage, l’accusé a nié avoir posé des gestes violents, mais le juge a plutôt cru la version des plaignants.

Dans la même catégorie