/news/techno

Intelligence artificielle

La transformation numérique... un défi majeur pour les entreprises

Diane Tremblay | Agence QMI

Une vaste majorité de dirigeants d’entreprise considèrent que l’utilisation de robots et de l’intelligence artificielle aura un impact sur l’emploi dans leur secteur, même si une faible proportion se prépare à faire face aux difficultés.

Selon des sondages réalisés par Léger pour le compte de Québec International, de concert avec la Coalition Force 4.0, il s’avère que 79 % des dirigeants d’entreprise et 67 % des travailleurs estiment que le numérique sera un défi important pour leur organisation au cours des cinq prochaines années. Par contre, 59 % des employés n’ont pas de plan de développement de leurs compétences pour y faire face.

Nouvelles compétences

«On est en train de sous-estimer l’ampleur des bouleversements qui sont devant nous. Notre économie va bien. Les emplois sont au rendez-vous. Notre environnement à court terme ne semble pas trop perturbé. Toutefois, on sait que l’ampleur des transformations à venir va être énorme et va demander des ajustements de part et d’autre», a affirmé Sophie D’Amours, rectrice de l’Université Laval et présidente de la Coalition.

Ces statistiques feront l’objet de discussions lors d’un important symposium sur l’emploi qui débute mercredi à Québec.

«Cela démontre la nécessité de multiplier les échanges afin d’identifier des moyens pour relever les défis posés par le numérique sur les emplois et la formation», a ajouté Mme D’Amours.

Plus de 50 % des emplois seront profondément transformés, dit-elle.

«De ne pas avoir de plan de développement, ça peut être assez préoccupant pour des employés qui travaillent dans des contextes routiniers et qui ont un faible niveau de littératie. Ce sont des employés qui vont avoir besoin d’une attention particulière dans le futur , soutient Mme D’Amours.

Dans la même catégorie