/news/society

Entretien

Doit-on laver sa voiture en hiver?

Germain Goyer | Agence QMI

PIXPARTOUT - STOCK.ADOBE.COM

Garder son véhicule propre en hiver, c’est presque un défi quotidien. Il suffit de rouler quelques mètres dans la neige ou la gadoue pour qu’il se salisse d’un pare-chocs à l’autre.

Mais même s’il reste éclatant moins longtemps en hiver, il ne faut pas négliger sa propreté, surtout si vous désirez conserver votre véhicule longtemps et en bon état.

Voici en rafale quelques bonnes raisons de faire laver votre voiture en hiver... et quelques conseils pour que le travail soit bien effectué.

Soyez plus visibles

Si vous ne lavez pas votre voiture au complet, soyez certains que vos lumières soient bien propres, autant vos phares que vos feux. Vous serez bien plus visibles auprès des autres automobilistes.

Voyez mieux

Les essuie-glaces et le liquide lave-glace permettent de nettoyer votre pare-brise tout en roulant. On ne vous apprend rien avec ça. Mais les vitres latérales, elles, demeurent sales en permanence. Et c’est pareil si vous n’avez pas d’essuie-glace sur la lunette arrière. Lavez-les souvent afin d’avoir la meilleure visibilité possible.

Rien ne vous empêche de laver votre vitre aussi de l’intérieur si vous constatez qu’elles sont sales. Ça, le lave-auto ne le fera pas pour vous par contre.

La guerre au calcium

Le fait de laver votre voiture permet d’éliminer le calcium. Le calcium provient bêtement du sel épandu sur la route en hiver. Et que cause l’accumulation de calcium? La corrosion! Et ça, on n’en veut surtout pas sur notre auto.

Éliminez le calcium à l’intérieur aussi

Le calcium ne s’accumule pas seulement sur la carrosserie, mais sur les tapis de votre voiture, ce qui pourrait causer la corrosion du plancher. On ne veut pas ça non plus. Prenez note que le vinaigre est fort efficace pour éliminer les traces de calcium sur les tissus. 

Attention, l’eau, ça gèle sous zéro

Si par une journée dégagée, vous tentez de laver vous-même votre auto dans votre entrée de garage, soyez prudents. Vous pourriez rapidement vous retrouver sur une patinoire.

Sèche ou archi-sèche?

Si vous vous rendez au lave-auto, apportez un chamois avec vous afin de bien essorer chacune des portières. Dans le cas contraire, vous pourriez avoir bien du mal à les ouvrir le lendemain matin. N’oubliez pas le coffre! Si vous lavez vous-même votre voiture, vous ne pourrez profiter du séchoir du lave-auto.

Vous devrez utiliser un chamois pour essuyer le tout. Et vous n’avez pas fini de le tordre et de le retordre! Contrairement à lorsque vous redonnez une beauté à votre voiture sous un soleil plombant de juillet, les gouttelettes d’eau ne s’évaporeront pas aussi rapidement en février.

Assurez-vous aussi qu’il n’y a pas d’eau d’accumulée dans vos serrures. Vous pourriez avoir de la misère à les débarrer... 

Séchez l’intérieur aussi

Faites bien sécher vos tapis après les avoir lavés. Dans le cas contraire, vous pourriez vous retrouver avec une accumulation d’humidité, ce qui est tout sauf souhaitable. L’humidité favorise évidemment la corrosion, mais cause aussi des odeurs désagréables.

Prenez l’extra pour la cire

Au lave-auto, payez le petit supplément pour la cire. La cire permettrait de protéger votre peinture contrairement au savon qui ne fait que laver.  Cette astuce s’applique aussi pour toutes les autres saisons.

Gros lavage printanier

Une fois le printemps arrivé, c’est le temps de laver de fond en comble. Passez l’aspirateur sur le tapis histoire de dire au revoir aux petites roches qui se sont accumulées au cours des derniers mois. N’hésitez pas à sortir tout ce qui traîne dans la voiture et d’en faire le tri, ça ne fera pas de tort. En plus, elle restera propre plus.

Dans la même catégorie