/regional/montreal/montreal

Centre-ville

Incident de Maniwaki: une centaine de personnes manifestent dans le calme à Montréal

Agence QMI

Une manifestation anti-policière s’est tenue dans le calme jeudi soir au centre-ville de Montréal alors qu’une centaine de personnes ont dénoncé l’incident survenu mercredi, au palais de justice de Maniwaki, en Outaouais, où un homme de 18 ans a reçu une balle en pleine tête tirée par un constable spécial.

Le rassemblement s’est amorcé à la place Émilie-Gamelin, voisin de l’UQAM. Les gens ont circulé dans plusieurs rues en scandant des slogans anti-policiers. Ils sont notamment passés devant le palais de justice de Montréal, avant de revenir près de Berri-UQAM, où les manifestants se sont rapidement engouffrés dans la station, suivi par des policiers du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), nombreux pour l’occasion.

L’agent Jean-Pierre Brabant du SPVM a indiqué à l’Agence QMI qu’il n’y a eu ni méfait ni acte criminel.

«Ils ne nous ont pas donné leur itinéraire, mais on les a encadrés tout au long de leur marche. Nous avions des policiers du groupe d’intervention et des policiers à vélo, qui les ont suivis», a-t-il relaté.

Un homme a été arrêté à Berri-UQAM, puis relâché après qu’un policier eut été bousculé. Les autorités comptent visionner les bandes vidéo de la station pour déterminer si son geste était intentionnel. Des accusations pourraient être déposées contre l’individu, le cas échéant.

Dans la même catégorie