/news/currentevents

Louiseville

Un autre poste de commandement pour élucider la disparition de Mélissa Blais

Agence QMI

Un poste de commandement a été installé à Louiseville, en Mauricie, dans l'espoir de retrouver Mélissa Blais ou, du moins, d'identifier tout indice qui permettrait d’élucider sa mystérieuse disparition survenue en novembre dernier.

L'objectif est simple: recueillir de nouvelles informations pouvant faire avancer l'enquête sur la femme de 34 ans de Yamachiche, mère de deux enfants, portée disparue depuis maintenant trois mois.

Mélissa Blais a été vue pour la dernière fois le 2 novembre dernier, vers 2 h 30 du matin, à Louiseville. À ce moment, selon les propos recueillis auprès de témoins, elle était intoxiquée par l'alcool. Rappelons que son véhicule n'a jamais été retrouvé non plus.

Disparue Mélissa Blais

«Depuis le début de l'enquête, une trentaine de personnes ont été rencontrées par nos enquêteurs. Plus le temps va passer, plus on va fermer des portes et élargir le périmètre des recherches. On n’a toujours pas retrouvé son véhicule et si on insiste beaucoup là-dessus, c'est qu'on peut y trouver des indices qui nous permettraient de remonter jusqu'à elle», a dit le sergent Hugo Fournier de la Sûreté du Québec (SQ).

Les enquêteurs ne peuvent pas conclure à un geste criminel pour expliquer la disparition de Mme Blais, mais aucune hypothèse n'est écartée.

De son côté, son conjoint, François Venne, se dit rassuré qu'un poste de commandement soit de nouveau déployé à Louiseville.

«Il s'est passé quelques semaines depuis. Peut-être que des gens savent quelque chose, en y étant directement ou indirectement impliqués. Peut-être qu'ils ne voulaient pas parler en novembre, mais qu'avec le temps, la donne a changé. On espère juste obtenir quelque chose qui nous permettra de la retrouver», a indiqué M. Venne.

La présence de ces deux postes de commandement mobile le replonge dans la douleur. «Ça me remet dans l'ambiance du début, mais d'un autre côté je suis content que les policiers y consacrent encore autant d'énergie et soient disponibles pour écouter les gens. C'est important qu'elle ne sombre pas dans l'oubli.»

Toute information peut être transmise directement aux policiers, à l'hôtel de ville de Louiseville, jusqu'à 20 h jeudi et ce vendredi, de 10 h à 16 h.

Dans la même catégorie