/regional/estduquebec/basstlaurent

Saint-André-de-Kamouraska

Des élus donnent une partie de leur salaire depuis près de 10 ans

Stéphanie Gendron | Agence QMI

 - Agence QMI

PHOTO COURTOISIE MARIO OUIMET

Depuis près de 10 ans, les élus d’un village du Bas-Saint-Laurent versent une bonne partie de leur salaire dans un fonds qui a entre autres permis d’acheter la moitié d’une réserve naturelle, ainsi que de financer un projet de dépanneur et des logements abordables.

Les élus de Saint-André-de-Kamouraska, dans le Bas-Saint-Laurent, remettent ensemble environ 4000 $ par année. C’est environ le quart de leurs salaires annuels. Depuis la fin de l’année 2009, ils ont constitué un fonds de 33 410 $, dépensé au fur et à mesure pour des projets du village.

«C’est une décision libre à chacun des élus et c’est déductible d’impôt. C’est comme un don, tout simplement», dit le maire Gervais Darisse.

En 2017, le maire de Saint-André, une municipalité d’environ 600 habitants, a reçu un salaire de 5416 $ et chaque conseiller a reçu 1804 $. «Ce n’est pas parce qu’on est surpayés, c’est par conviction. On ne s’est pas fait élire pour la paie», explique le maire.

Acheter une réserve naturelle

Cet argent a servi à éclairer le clocher de l’église, embellir le village, financer en partie un projet de logements et acheter la moitié de la réserve naturelle de la rivière Fouquette.

«Aussi, par exemple, nous avons financé une brochure sur les aboiteaux. Comme c’était un outil pédagogique, ça aurait été contesté d’utiliser les taxes des contribuables. Le fonds des élus a servi à cela», ajoute le maire.

Leur initiative a donné à un citoyen l’idée de participer au fonds des élus. Il a remis 20 $.

Le maire dit que les élus montrent ainsi l’exemple. «Quand les élus du milieu mettent les mains dans leurs poches, ça donne le goût, lors des collectes de fonds. Les gens donnent et sont généreux. Ça donne le goût aux gens de donner aussi», dit le maire.

Dans la même catégorie