/news/techno

Étude

Téléphones : Apple détrône Samsung sur un marché en déclin

Agence France-Presse

Apple est devenu le premier vendeur de téléphones sur la fin de 2017, détrônant le sud-coréen Samsung dans un marché par ailleurs en repli, selon une étude du cabinet IDC parue vendredi.

Avec 77,3 millions d'iPhone vendus entre octobre en décembre, Apple a ravi la première place mondiale, avec 19,2% de parts de marché, a indiqué International Data Corporation au lendemain de la publication par la firme à la pomme de ses chiffres financiers de fin d'année.

Bien que ses ventes de téléphones soient en léger repli par rapport à la fin d'année 2016, Apple détrône ainsi Samsung, qui a vendu 74,1 millions d'appareils à la même période, soit une part de marché de 18,4%.

Le chinois Huawei est toujours numéro trois, avec 10,2% du marché, suivis par ses compatriotes Xiaomi (7%) et Oppo (6,8%), ajoute IDC.

Le marché total des téléphones a par ailleurs décliné de 6,3% avec 403,5 millions d'unités vendues au dernier trimestre. IDC explique notamment que les consommateurs ne se sont pas précipités sur les téléphones vedettes les plus chers d'Apple et Samsung.

«La dernière fournée de téléphones stars et chics a sans doute poussé les clients à faire une pause pendant les fêtes», estime l'analyste Anthony Scarsella, cité dans le communiqué d'IDC.

Ces appareils coûteux (l'iPhone X est vendu à partir de 1000 dollars aux États-Unis, le Samsung Galaxy Note 8 environ 950 dollars) «se sont révélés plus un luxe qu'une nécessité», selon lui.

Samsung, qui a fait part d'une baisse des ventes de 4,4% en fin d'année, reste en revanche numéro un sur l'année entière 2017, avec une part de marché de 21,6% contre 14,7% pour Apple.

Sur l'année, le marché mondial est quasi-stable (-0,1%) avec 1,47 milliard d'unités vendues.

Selon un autre cabinet spécialisé, le marché a même décliné de 9% au dernier trimestre, la plus forte baisse jamais enregistrée.

«La baisse du marché mondial des téléphones a été causée par une très forte baisse de l'énorme marché chinois, où la demande a chuté de 16%, parce que les clients changent de téléphone moins souvent, que les opérateurs proposent moins de promotions et à cause d'un manque général de modèles particulièrement époustouflants», selon l'analyste Linda Sui, de Strategy Analytics.

Dans la même catégorie