/news/society

Semaine de prévention du suicide

«Parler du suicide sauve des vies»

TVA Nouvelles et Agence QMI

Le coup d'envoi de la Semaine de prévention du suicide a été donné, dimanche, sous la thématique «Parler du suicide sauve des vies».

«On souhaite mettre l’accent sur un élément fondamental de la prévention qui est la prise de parole. [...] Que l'on n’aille pas bien ou que l'on s’inquiète pour un proche, c’est la première chose à faire. Le premier pas, c'est d'en parler», a expliqué le directeur général de l’Association québécoise de prévention du suicide (AQPS), Jérôme Gaudreault, en entrevue à LCN.

À LIRE ÉGALEMENT:

La détresse de son garçon découverte après son suicide

Afin d'aider les gens à aborder la question dans leur entourage, l'AQPS a lancé un nouveau site internet (commentparlerdusuicide.com) sur lequel les internautes retrouvent une foule de conseils.

Selon les plus récentes données disponibles, 1128 personnes se sont enlevé la vie au Québec en 2015, soit 13,2 citoyens par 100 000 habitants.

Les hommes continuent d'être surreprésentés dans ces statistiques, alors qu'ils sont trois fois plus à risque de se suicider que les femmes. L'AQPS cherche d'ailleurs à s'adresser, avant tout, aux hommes de 45 ans à 64 ans avec sa campagne, puisqu'ils sont moins enclins à demander de l'aide.

Par ailleurs, l'Association a noté que le taux de suicide chez les jeunes est plus faible que chez leurs aînés, avec environ neuf suicides par 100 000 habitants. «Il y a vraiment eu des efforts qui ont été faits depuis le tournant des années 2000 pour mieux repérer la détresse chez les jeunes, particulièrement dans les milieux scolaires», en mentionné M. Gaudreault.

La Semaine de prévention du suicide se déroule jusqu’au 10 février.

Si vous ou l'un de vos proches êtes en détresse, il est possible, en tout temps, d’appeler sans frais au 1 866 APPELLE (277-3553).

Dans la même catégorie