/news/politics

Choix de Julie Boulet

Couillard voulait éviter une course électorale dans Laviolette-Saint-Maurice

Louis Cloutier | TVA Nouvelles

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a décidé que Julie Boulet représentera la nouvelle circonscription fusionnée de Laviolette-Saint-Maurice pour éviter les tensions et affrontements qu'auraient générés une course à l'investiture.

Vendredi dernier, le Parti libéral du Québec (PLQ) a indiqué que la députée de Laviolette et ministre du Tourisme représentera la nouvelle circonscription, aux dépens de son collègue libéral Pierre Giguère, actuel député de Saint-Maurice.

«On ne veut pas déchirer nos communautés politiques, nos militants à quelques mois de l'élection. J'ai cette prérogative dans notre parti et je l'ai appliquée», a expliqué le premier ministre, lundi, alors qu'il était de passage à Shawinigan.

Il n'est pas impossible que Julie Boulet et Pierre Giguère s'affrontent tout de même, mais à l'élection. Le député de Saint-Maurice a exclu l'option de retourner dans les rangs de la CAQ, mais pas celle de se présenter comme candidat indépendant. «À partir de maintenant, je rentre en période de réflexion par rapport à mon implication politique dans le futur», a-t-il indiqué.

D'ici la fin de son mandat, Pierre Giguère entend demeurer loyal au PLQ et continuer à travailler sur ses dossiers.

Julie Boulet n'a pas eu l'occasion de parler avec son collègue depuis l'annonce du verdict par Philippe Couillard. Questionnée quant à la possibilité que les deux soient des adversaires le 1er octobre prochain, Mme Boulet a affirmé que «ça demeure son choix. Quand on se présente en politique, on a toujours des adversaires. On ne les choisit pas, ni leur nombre ni leur identité.»

Boulet heureuse du choix de Couillard

Choisie pour briguer la circonscription fusionnée de Laviolette-Saint-Maurice, en Mauricie, la ministre Julie Boulet s'est dite très heureuse du choix de son chef.

En entrevue dans nos studios de TVA Trois-Rivières, la ministre responsable de la Mauricie a affirmé être prête pour la course électorale dans le nouveau comté de Laviolette-Saint-Maurice.

 

«Je suis très heureuse! Ce sera ma huitième élection. Je continue le travail de terrain, je vais continuer à rencontre les gens. Mon comté passé de 34 000 électeurs à près de 50 000», a-t-elle déclaré.

Julie Boulet a un long parcours politique qui n'a cependant rien d'un long fleuve tranquille. Au début de l'ère Charest, une controverse entourant des piluliers remis à des retraités l'avait forcée à quitter le conseil des ministres

Plus récemment, elle a été éclaboussée à la commission Charbonneau, montrée du doigt pour avoir favorisé des entrepreneurs qui finançaient le parti. Malgré tout, Mme Boulet a toujours ce désir de servir. '«Ce qui me nourrit ce n'est pas la politique, ce sont les gens. Je veux continuer à aider, à faire avancer la Mauricie», dit-elle.

De son côté le député de Saint-Maurice, Pierre Giguère, affirme être en période de réflexion et ne cache pas sa déception.

Il rejette l'idée de joindre la CAQ, mais n'écarte pas l'idée de se présenter comme indépendant. Il sera absent à l'Assemblée nationale pour la reprise des travaux parlementaires et affirme vouloir se concentrer sur ses dossiers régionaux.

Dans la même catégorie