/news/currentevents

Incident il y a sept mois

La victime de l'incendie mortel à Shawinigan avait tenté de sauver une vie

Amélie St-Yves | Agence QMI

L’homme décédé dans l’incendie de sa maison à Shawinigan dimanche matin avait essayé, en vain, de sauver la vie de son voisin il y a sept mois à peine.

Tout indique que Patrice Déragon, 39 ans, a péri dans la maison qu’il habitait dans le secteur Lac-à-la-Tortue de Shawinigan, tôt dimanche matin. Il y vivait seul et n’a pas été revu depuis, tandis qu’un corps a été retiré des décombres par les pompiers.

Vers 7h le matin, la maisonnette d’une seule chambre était complètement embrasée, et les voisins craignaient le pire pour cet homme, dont le véhicule était toujours stationné dans la cours.

Ses voisins dépeignent Patrice Déragon comme un homme tranquille, amateur de chasse et de poker, qui n’avait pas beaucoup de compagnie et qui demeurait à cet endroit depuis moins de cinq ans. Il semblait avoir le moral bas depuis quelques mois, selon certains d’entre eux.

Le 14 juin dernier, il avait tenté de sauver son voisin d’en face, pris d’un malaise cardiaque devant sa maison. Il était littéralement tombé sur le gazon devant sa résidence.

Patrice Déragon et Léon Ayotte avaient tenté de le réanimer, mais il était trop tard.

Crimes majeurs

Les Crimes majeurs de la Sûreté du Québec ont investigué la scène dimanche et l’enquête se poursuit.

«À première vue, ce ne serait pas criminel, mais il faudra attendre les résultats d’analyses plus poussées», dit Marc Tessier de la Sûreté du Québec, qui n’est pas en mesure de confirmer si des traces d’accélérant ont été trouvées.

La victime devra être identifiée formellement en laboratoire au cours des prochaines semaines.

 

Dans la même catégorie