/regional/sherbrooke/estrie

«Virée jaune»

Les conducteurs d'autobus scolaire manifestent à Sherbrooke

Marika Simard | TVA Nouvelles

 - Agence QMI

Une quarantaine de conducteurs d'autobus scolaire ont manifesté, lundi matin, dans les rues de Sherbrooke afin d'obtenir de meilleures conditions de travail.

À la file indienne, au volant de leur véhicule scolaire, les chauffeurs se sont dirigés vers la rue King Ouest afin de se faire entendre auprès du gouvernement. «La virée jaune» s'est finalement arrêtée tout près de la 13e avenue, un peu avant midi.

Parmi les demandes, ils réclament un horaire adéquat et un salaire à la hauteur des responsabilités qu'on leur incombe. «Je pars le matin à 5 H et je reviens à 17 h. En tout, je suis partie pendant près de 12 heures, mais je ne suis payé que trois heures trente», a déploré un conducteur.

Dans la foulée de ces manifestations, les conducteurs souhaitent avoir l'appui des citoyens de Sherbrooke. «La pénurie de main-d'oeuvre se fait sentir dans nos rangs et ce sont les parents ainsi que les enfants qui en paient le prix», explique Denis Beaudin, président syndical.

La colère gronde dans l'ensemble du secteur du transport scolaire. Un peu partout dans la province, des conducteurs et des conductrices se sont aussi réunis pour que leur métier soit rétribué à sa juste valeur.

Dans la même catégorie