/news/politics

FMRQ

Les médecins résidents menacent de déclencher une grève

Agence QMI

Romolo Tavani - stock.adobe.com

Romolo Tavani - stock.adobe.com

Les médecins résidents du Québec ont voté à 97,7 % pour une résolution visant à mettre en place des moyens de pression qui pourraient mener à la grève générale.

«Nous n'avons pas d'autre choix que de nous faire entendre et de faire pression sur le gouvernement avec les moyens à notre disposition, incluant une éventuelle grève générale, s'il le faut», a indiqué par communiqué le Dr Christopher Lemieux, président de la Fédération des médecins résidents du Québec (FMRQ).

Les principales demandes des médecins résidents, outre une majoration de leur rémunération, concernent, entre autres, les congés pour études et les congés de maternité. Selon la FMRQ, les résidents travaillent en moyenne 72 heures par semaine et doivent, en plus de cela, prévoir du temps pour se préparer à leurs examens de certification.

«Nos membres sont en colère, soutient le Dr Lemieux. On ne demande pas mieux que de reprendre la négociation avec le gouvernement, mais avec des gens sérieux qui ont de véritables mandats et qui agissent avec respect à la table de négociation»

La Fédération des médecins résidents du Québec regroupe les quatre associations de médecins résidents liés aux établissements du réseau universitaire de santé de Montréal, McGill, Sherbrooke et Laval. Elle compte quelque 3 600 membres qui offrent des services à la population au sein des établissements de santé du Québec. Les médecins résidents sont des stagiaires payés qui travaillent dans les établissements de santé de la province afin de terminer leur formation en médecine.