/news/society

Cannabis

Santé Canada appelé à contrôler l’étiquetage

Agence QMI

Des médecins demandent au gouvernement fédéral d’agir de réglementer l’étiquetage des produits de santé qui contiennent du cannabis, et ce pour notamment protéger les consommateurs du marketing trompeur.

À quelque mois de l’entrée en vigueur de la légalisation du cannabis au pays, l’Association médicale canadienne (AMC) s’inquiète d’une prolifération des produits en vente libre contenant du cannabis, tels que les produits naturels et les cosmétiques.

Si les étiquettes de ces produits vantent souvent les vertus du cannabis, tels que la prévention de la nausée et le soulagement des démangeaisons, l’AMC rappelle que les fabricants ne sont pas tenus de fournir de preuves scientifiques quant à leurs effets.

Bien qu’ils soient réglementés par Santé Canada, ces produits ne sont pas soumis à une surveillance aussi stricte que les médicaments d’ordonnance.

«Nous estimons que des preuves scientifiques rigoureuses sont nécessaires pour soutenir toute affirmation relative aux bienfaits sur la santé de ces produits, ainsi que pour cerner les risques et les effets indésirables potentiels qui y sont associés», a fait savoir par communiqué le président de l'AMC, le Dr Laurent Marcoux.

En s’attaquant aux allégations trompeuses des fabricants, Santé Canada aiderait à sensibiliser le public aux effets du cannabis.

Dans la même optique, l’AMC estime qu’une fois le cannabis légal, l’étiquetage devrait être conçu par Santé Canada et par des experts de la santé, et par des producteurs ou des distributeurs.

«Comme pour le tabac et les cigarettes, l'emballage et l'étiquetage des produits du cannabis offrent l'occasion de sensibiliser la population, en particulier les jeunes, aux méfaits de l'usage du cannabis sur la santé, la société et l'économie», a indiqué l’association qui représente plus de 85 000 médecins au pays.

Dans la même catégorie