/news/politics

Turquoise Hill Resources

Un milliard en prêts du fédéral pour une compagnie dans les paradis fiscaux

Agence QMI

MATTHEW USHERWOOD/AGENCE QMI

Turquoise Hill Resources, une compagnie d'exploration minière canadienne établie à Vancouver, aurait reçu environ 1 milliard $ en prêts du gouvernement fédéral alors qu'elle se livrerait à de l'évitement fiscal dans les paradis fiscaux.

Selon le «Toronto Star», l'entreprise a reçu 750 millions $ US (environ 1 milliard $ CAN) en 2015 de la part d'Exportation et développement Canada, une société d'État appelée à financer des entreprises canadiennes.

Or, selon le quotidien, qui se base sur des données de la firme hollandaise NGO SOMO, Turquoise Hill est parvenue à éviter 559 millions $ US (environ 700 millions $ CAN) en impôts entre 2010 et 2016 en rapport avec un projet minier en Mongolie.

Selon SOMO, l'entreprise aurait déclaré 2,1 milliards $ US en profit au Luxembourg, où elle n'emploie qu'un employé à temps partiel. Turquoise Hill n'a payé que 89 millions $ en impôts sur ses profits, puisque le Luxembourg a un taux d'imposition de seulement 4,2 %.

Un représentant de l'entreprise a assuré au quotidien torontois que le montage financier de Turquoise Hill a été approuvé par l'Agence du revenu du Canada (ARC) et qu'il respecte les lois canadiennes.

Pour sa part, EDC a indiqué au «Star» qu'elle se base sur l'ARC pour déterminer si elle peut prêter à une entreprise.