/news/currentevents

Barrières de sécurité

Un nouveau dispositif antiterroriste testé au Québec

TVA Nouvelles

Des nouvelles barrières permettant de protéger les foules contre les attaques au véhicule bélier sont testées pour la toute première fois en Amérique du Nord.

Dans une vidéo mise en ligne sur la chaîne YouTube de l’entreprise, on peut voir un camion de 7,7 tonnes foncer sur ces barrières à 48 km/h.

«Le principe est que lorsque le véhicule touche la barrière, il y a un ancrage qui est fait au sol, ça pivote et ça vient détruire tout ce qui se trouve en dessous du bloc moteur, éventuellement crever les pneus. Ça empêche donc le véhicule de continuer à rouler», a expliqué en entrevue à l’émission Le 9 Heures, Eric Buchlin, chef des opérations pour Titan sécurité.

Si le véhicule n’arrête pas sur le coup, il ne pourra plus continuer à avancer.

M. Buchlin fait référence à l’attentat au camion-bélier à Nice,  où les forces de l’ordre ont eu beaucoup de mal à faire arrêter le conducteur, et le camion.  

«Le conducteur a pu continuer sur des centaines de mètres. (Avec les barrières) il aurait été arrêté en 20 à 30 mètres et cela aurait empêché d’avoir toutes ses victimes», donne en exemple Eric Buchlin.

Selon l’entreprise, ce système est beaucoup plus flexible et facile à installer et déplacer, que des blocs de béton.

«Il peut aussi être ouvert rapidement et laisser passer plus facilement des véhicules de secours, de police. Il est fermé après pour empêcher un véhicule qui n’est pas autorisé à entrer», précise M. Buchlin.  

Le Service de police de la Ville de Québec s’est montré intéressé par le dispositif, et veut notamment tester le produit dans des conditions hivernales.

Les barrières ont été installées sur les sites du Carnaval de Québec, une première en Amérique.

D’autres corps policiers pourraient se montrer intéressés par l’innovation.