/regional/troisrivieres/mauricie

Épuisement professionnel en santé

Les congés maladie prolongés en hausse en Mauricie et dans le Centre-du-Québec

Patricia Hélie | TVA Nouvelles

Les employés des centres jeunesse de la Mauricie et du Centre-du-Québec sont au bout du rouleau, selon des données obtenues par TVA Nouvelles grâce à la loi d'accès à l'information.

Selon ces chiffres, pas moins de 238 employés des services jeunesse se trouvaient en congé maladie prolongé, une hausse vertigineuse par rapport aux 157 employés qui étaient dans cette situation en 2013 et aux 173 employés en congé prolongé en 2015.

À Shawinigan, seules trois des sept personnes détenant un poste au centre jeunesse sont actuellement au travail. L'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) n'est pas étonnée. «Il y a des postes qui sont difficiles à combler, dont les titulaires sont absents, qui sont remplacés par des occasionnels, qui sont à leur tour en assurance invalidité», a expliqué Sylvie Godin, responsable politique de l'APTS pour la Mauricie et le Centre-du-Québec.

La direction des services jeunesse croit toutefois que la situation ira en s'améliorant. Depuis septembre, on voit une diminution [du nombre de congés prolongés] et, encore en janvier, elle se poursuit», a assuré Nathalie Garon, directrice des programmes familles au CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

Selon elle, les nombreux changements des dernières années survenus dans le réseau de la santé ont déstabilisé les équipes, qui commencent enfin à être confortables dans leurs nouvelles façons de faire.

À l'hôpital régional de Trois-Rivières, après des hausses constantes de 2013 à 2016 (passant de 710 à 1257), le nombre de congés maladie prolongés a soudainement chuté en 2017, s'établissant à 966.

Le syndicat doute toutefois de ces chiffres puisque, selon une autre étude, le nombre d'absences de maladie pour de la détresse psychologique a doublé entre juin et septembre 2017.

Dans la même catégorie