/news/politics

Loi sur les Pêches

Les libéraux rétablissent des protections abolies par les conservateurs

Agence QMI

gracieuseté, Twitter

Les libéraux ont annoncé mardi que plusieurs protections environnementales contenues dans la Loi sur les Pêches, abolies par le gouvernement conservateur en 2012, seront restaurées.

«Lors de la dernière élection, nous avions promis aux Canadiens que nous renverserions les changements qu'avaient apportés le gouvernement conservateur à la Loi sur les Pêches, qui affaiblissait la protection de l'environnement», a expliqué le ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière, Dominic LeBlanc, lors d'une conférence de presse à Vancouver.

 

En 2012, les conservateurs avaient apporté des changements à la loi ayant pour effet de faciliter le développement touchant à des cours d'eau, en abolissant des barrières environnementales.

«Si nous voulons protéger nos cours d'eau pour les générations à venir, la meilleure façon de s'y prendre est de protéger les habitats des poissons [...] Cette nouvelle loi interdira, à nouveau la dégradation et la destruction des habitats des poissons», a assuré le ministre LeBlanc.

Les modifications annoncées mardi prévoient un investissement de 284,2 millions $ pour «réinstaurer les protections perdues pour le poisson et pour intégrer des mesures de protection modernes», a précisé le gouvernement dans un communiqué.

Les conservateurs ont réagi à l'annonce en s'inquiétant de ses impacts sur l'économie. «Les conservateurs croient que le but de la Loi sur les pêches est, et devrait demeurer, de protéger les stocks de poissons tant en évitant les impacts économiques négatifs pour les industries qui dépendent d'un accès aux eaux canadiennes», a soutenu le porte-parole conservateur en matière de pêches, Mel Arnold, dans un communiqué.

Selon lui, les changements apportés par les conservateurs à la loi en 2012 ont permis d'améliorer la protection des poissons, tout en éliminant des barrières bureaucratiques.

Quelques-unes des modifications annoncées mardi

- Rétablissement d'une interdiction générale de nuire à l'habitat du poisson.

- Promouvoir la restauration des habitats dégradés et le rétablissement des stocks halieutiques.

- Favoriser la pleine transparence pour les projets assortis d'un registre public.

- Renforcer la protection à long terme des refuges marins pour la biodiversité.

- Permettre d'assurer que les avantages économiques tirés de la pêche reviennent aux titulaires de permis et à leurs collectivités.

Dans la même catégorie