/news/currentevents

Mont-Saint-Hilaire

Un carambolage monstre fait un mort et plusieurs blessés sur l’A20

Maxime Deland | Agence QMI

Les chutes de neige ont provoqué une véritable hécatombe sur le réseau routier de la grande région de Montréal, mercredi après-midi, alors que plusieurs carambolages sont survenus sur pratiquement tous les principaux axes autoroutiers. Le bilan: un mort, des dizaines de blessés, dont un dans un état critique, et énormément de toile froissée.

Le plus important carambolage s’est produit un peu après 13 h, sur l’autoroute 20 ouest, juste avant le pont surplombant la rivière Richelieu, à Mont-Saint-Hilaire.

«J’arrivais de Québec, la visibilité était médiocre et à un certain moment, on a vu un mur de véhicules arrêtés. J’ai voulu freiner, mais c’était sur la glace. Les véhicules partaient de tous bords, tous côtés, il n’y avait rien à faire», a raconté Gérald Côté, l’un des nombreux automobilistes impliqués dans le carambolage.

 

«Il y a eu beaucoup d’entraide, les gens qui n’étaient pas blessés sont sortis de leur voiture pour aller aider les autres et les réconforter en attendant les services d’urgence», a ajouté le résident de La Prairie, qui s’en est sorti indemne.

Un automobiliste âgé aurait malheureusement perdu la vie dans le carambolage après avoir heurté violemment un semi-remorque.

Une autre personne aurait été transportée à l’hôpital dans un état critique, a rapporté la Sûreté du Québec (SQ).

Heureux d’être en vie

Pascal Leclerc, lui aussi impliqué dans le carambolage, s’estime chanceux d’être encore en vie.

«J’ai été dans les premiers véhicules impliqués. Ç’a freiné d’un coup sec devant moi. J’ai essayé d’éviter les véhicules, mais je me suis retrouvé en sandwich entre deux camions de 53 pieds», a raconté M. Leclerc.

 

Quelques secondes plus tard, il a craint le pire en voyant un autre poids lourd s’amener vers lui. «Je me suis dit: "s’il n’arrête pas, je vais avoir mal", a-t-il raconté. Mais il a fini par s’arrêter à 30 pieds de moi, après avoir fait une mise en portefeuille.»

Le poids lourd s’est ainsi retrouvé perpendiculaire aux voies de circulation et a agi en tant que barrière. «Il nous protégeait des autres véhicules qui s’amenaient dans le tas», a expliqué Pascal Leclerc.

C’est possiblement dans ce même poids lourd que l’automobiliste âgé a foncé avant de trouver la mort.

«Si j’étais parti 30 secondes plus tard, je serais peut-être mort à l’heure qu’il est. C’est dans des moments comme ça qu’on se rend compte que la vie ne tient qu’à un fil», a-t-il laissé tomber.

 

Autres carambolages

Par ailleurs, d’autres carambolages ont été rapportés un peu partout dans la grande région de Montréal. Une trentaine de véhicules ont été impliqués dans celui s’étant produit sur l’autoroute 30 à Saint-Constant.

D’autres collisions en série ont eu lieu sur l’autoroute 10 (à Eastman et à Carignan) et sur l’autoroute 40 à L’Assomption.

En fin d’après-midi, aucun de ces carambolages n’avait fait de blessés graves, selon les autorités policières.

Outre ces événements, plusieurs dizaines d’accidents mineurs et sorties de route ont été signalés un peu partout dans la province en raison de la chaussée glissante.

La SQ a profité de l’occasion pour rappeler une fois de plus aux automobilistes de garder une distance sécuritaire entre leur véhicule et ceux qui les précèdent.