/news/politics

«Un manque d’élégance», dit Lisée

Couillard refuse de répondre à la vice-chef Véronique Hivon au Salon bleu

Pascal Dugas Bourdon | Agence QMI

 - Agence QMI

Jean-François Lisée croit que le premier ministre Couillard a «manqué d’élégance» mercredi au Salon bleu lorsqu’il a refusé de répondre à une question que la vice-chef du Parti québécois, Véronique Hivon, lui adressait.

Selon la tradition, la période de questions de l’Assemblée nationale s’ouvre avec une question du chef de l’opposition officielle pour le premier ministre.

Or, c’est plutôt la nouvelle vice-chef du PQ qui a ouvert le bal, mercredi matin, mais Philippe Couillard a préféré laisser son ministre délégué aux Affaires maritimes, Jean D’Amour, répondre à la question sur les emplois perdus au chantier naval de la Davie.

«Que le premier ministre ne se lève pas pour répondre à une question d’intérêt national de la vice-chef, ça m’a déçu», a indiqué M. Lisée, lors d’une mêlée de presse.

«J’ai trouvé que ça manquait d’élégance et certainement, il n’est pas aussi innovateur qu’il veut bien nous le faire croire», a-t-il ajouté.

Absence du chef

Avec un brin d’humour, le leader du gouvernement, Jean-Marc Fournier, a laissé entendre qu’il avait du mal à comprendre la structure interne du PQ.

«Si M. Lisée est chef, est-ce que c’est lui qui pose les questions? Ou il ne l’est plus? Alors il faudrait leur demander comment ils opèrent», a-t-il dit avec ironie, lors d’un impromptu de presse.

Même s’il dit reconnaître le rôle de vice-chef, tout comme celui de vice-premier-ministre, il croit que ce rôle devrait être considéré uniquement lorsque le chef est absent.

«Ce qui m’a étonné, c’est que la vice-chef agisse comme chef même quand le chef est là», a-t-il résumé.

Selon Jean-Marc Fournier, M. Couillard répondra à Mme Hivon seulement lorsque Jean-François Lisée sera absent du Salon bleu, par «respect pour les institutions» et pour ne pas participer à la «tactique» du PQ.

Dans la même catégorie