/regional/quebec/quebec

Campagne contre les violences sexuelles

Les employés de l’Université Laval aussi visés

Daphnée Dion-Viens | Agence QMI

Daniel Mallard/Agence QMI

L’Université Laval étend ses efforts pour lutter contre les violences sexuelles à ses employés.

La campagne de prévention de la violence à caractère sexuelle Sans oui c’est non se déroulera pour une troisième année consécutive sur le campus, cette fois du 12 au 23 février. Or pour la première fois, les employés seront spécifiquement visés par une activité de sensibilisation.

Tout au long de la campagne, de brèves capsules interactives présentant des mises en situation seront envoyées par courriel à tous les membres du personnel. Les employés seront invités à tester leur connaissance en matière de harcèlement sexuel en répondant à une question qui sera suivie d’avis d’experts sur le sujet.

Selon une vaste enquête dont les résultats ont été dévoilés l’automne dernier, 40 % des employés ont affirmé avoir été victimes de violences sexuelles depuis leur arrivée à l’Université Laval. Dans 71 % des cas, les gestes reprochés se sont déroulés dans le cadre de tâches de travail.

La campagne Sans oui c’est non comprend une quinzaine d’activités, dont la présentation de l’exposition «Que portais-tu?» qui cherche à démontrer que les vêtements n’ont pas d’influence sur les agresseurs.

L’exposition, créée à l’Université du Kansas aux États-Unis, présente les vêtements que portaient une quinzaine de femmes lorsqu’elles ont été agressées sexuellement ainsi que leurs témoignages. Laval est la première université québécoise à la présenter.