/regional/saguenay

Heures supplémentaires

Les infirmières du Saguenay–Lac-Saint-Jean concluent une entente

Andréanne Larouche | TVA Nouvelles

Les infirmières du Saguenay–Lac-Saint-Jean pourront souffler un peu. Une entente a été conclue entre le syndicat et la direction du CIUSSS régional sur de nouvelles mesures visant à régler le problème des heures supplémentaires obligatoires, a-t-on annoncé jeudi.

L’entente, en vigueur jusqu’en octobre, a été entérinée à 98 % par les membres du Syndicat des professionnelles en soins, affilié à la FIQ.

À partir de maintenant, les infirmières et infirmières auxiliaires de tous les hôpitaux de la région se verront, sur une base volontaire, attribuer un horaire à temps complet ou correspondant à leurs disponibilités.

Les 1600 infirmières à temps partiel pourront ainsi avoir un horaire à temps plein si elles le désirent, horaire qu’elles connaîtront donc à l’avance.

Par ailleurs, les nouvelles infirmières embauchées l’été prochain auront une garantie de sept quarts de travail par période de deux semaines.

De l’oxygène

Les autorités de la santé ont émis certaines craintes relativement aux surplus de personnel et de budget que vont entraîner ces nouvelles mesures.

Or, devant la crise actuelle, elles ont tout de même été adoptées.

«C’est de l’oxygène qu’on va enfin donner à nos infirmières et infirmières auxiliaires», a souligné la présidente du Syndicat des professionnelles en soins, Julie Bouchard.

«Avec les surplus, on va pouvoir redistribuer du travail. On va pouvoir aussi octroyer des congés, parce qu’actuellement, les infirmières les demandent et elles ne les ont pas.»

Dans la même catégorie